Un abonnement à la plateforme de vidéo à la demande par abonnement Disney+ (6,99 dollars par mois) permettra d'avoir accès à 4 écrans simultanés et la 4K. C'est une excellente affaire.

Disney a vraiment envie que son service de vidéo en streaming par abonnement (SVOD) fonctionne, et met toutes les chances de son côté pour y parvenir. Dernière annonce en date : la plateforme Disney+ permettra, pour 6,99 dollars par mois, d’avoir accès à quatre écran simultanés, et tout en 4K (soit en très haute définition), a précisé la firme au cours de sa convention D23 ce 23 août 2019.

Les offres contenues dans Disney+ // Source : Disney

Netflix est loin de proposer ce tarif

Pour le tarif de base annoncé, ces performances sont vraiment excellentes : aucune autre plateforme de SVOD actuelle ne propose de la 4K et autant d’écrans en même temps pour un si petit prix.

À titre de comparaison, Netflix aux États-Unis ne permet d’avoir de la HD sur ses contenus qu’à partir de son abonnement Standard à 12,99 dollars par mois (et qui n’a que deux écrans). L’abonnement Netflix qui se rapproche le plus des tarifs concurrentiels de Disney est l’Essentiel à 8,99 dollars par mois, et celui-ci ne comprend pas la HD. L’Ultra HD, qui correspond à l’équivalent de la 4K même si les termes ont été un peu mélangés à travers les usages, est quant a elle comprise uniquement dans l’abonnement Premium 4 écrans à 15,99 dollars.

Le prix de l’abonnement US Netflix // Source : Netflix US

La multinationale de Reed Hastings a toujours proposé la HD uniquement à partir de deux écrans, mais elle a récemment amorcé une vague de hausse de prix à travers le monde, notamment aux États-Unis (environ +13 %) en janvier, dans quelques pays d’Europe en avril et en France en juin. C’est d’ailleurs cette hausse qui a été mise en avant par le CEO de Netflix comme l’une des raisons de la perte de 100 000 abonnés au deuxième trimestre de 2019 aux États-Unis.

Il convient toutefois de rappeler que Netflix a beaucoup plus de contenus que Disney+ ne pourra en proposer au lancement en novembre, et ce, malgré la puissance de son catalogue, qui peut se reposer sur de nombreuses franchises (Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic). Netflix a actuellement 151,5 millions d’abonnés payants dans le monde et une bonne longueur d’avance, mais Disney+ pourrait bien lui faire du mal, à terme, grâce à ses nombreux contenus originaux en préparation — surtout s’ils sont tous en 4K, ce qui est toujours un plus lorsque l’on regarde des super-productions ambitieuses comme The Mandalorian.

Disney+ sera lancé aux États-Unis, Canada, Nouvelle Zélande, Australie et Pays-Bas le 12 novembre 2019 (il n’y a pas encore de date officielle pour la France, et on ne connaît pas encore le montant de l’abonnement en euros).

Notons que l’offre de 4 écrans simultanés et la 4K ne sera pas applicable au « pack » SVOD que prévoit aussi de proposer Disney, et qui contiendra trois services en un (Disney+, Hulu, ESPN+) pour 12,99 dollars par mois. Celui-ci ne permettra d’avoir que deux écrans simultanés pour la chaîne sportive ESPN+ et un pour Hulu, rappelle The Verge.

Partager sur les réseaux sociaux