Elon Musk a reconnu que la première mission de SpaceX sur Mars serait très dangereuse et qu'elle pourrait bien être fatale pour une partie des voyageurs volontaires. Celle-ci est pourtant prévue dès 2025.

Le génial Elon Musk dont la vie vaudrait déjà plusieurs biopics a un don pour nous vendre du rêve. Tous les projets qu’il porte promettent de révolutionner nos modes de vie et notre futur. Cela vaut aussi bien pour les voitures autonomes Tesla que pour Hyperloop, le mode de transport ultra-rapide qui réduira considérablement nos temps de voyage. Oui, Elon Musk est un visionnaire dont l’enthousiasme pour les nouvelles technologies est contagieux. Mais son ambition la plus folle, qu’il mène à travers son entreprise SpaceX, est d’aller coloniser la planète Mars.

En début d’année, l’entrepreneur a affirmé qu’il espérait pouvoir donner plus de détails sur l’architecture du projet qui emmènerait les premiers hommes sur Mars en 2025. Elon Musk devrait livrer toutes ces explications lors de la Conférence astronomique internationale (IAC) qui se tiendra à Guadalajara au Mexique du 26 au 30 septembre 2016.

Nombreux sont donc les observateurs enthousiasmés par la perspective d’en savoir plus sur les objectifs de SpaceX. Mais s’il sait très bien comment nourrir l’optimisme, Elon Musk est également capable de tenir des propos beaucoup plus sombres.

Seul sur Mars

Ce dernier a en effet déclaré, lors d’une interview accordée à The Washington Post, que la première mission humaine sur Mars sera « dangereuse et que des personnes vont probablement mourir — et elles le sauront ». Cette phrase a de quoi jeter un froid mais elle a le mérite d’être réaliste et de ramener l’aventure spatiale à sa tragique réalité. Déjà avant d’aller sur la Lune, la Nasa avait dû essuyer les morts de plusieurs astronautes, et ceux qui avaient conquis les océans avaient aussi offert leur vie à l’exploration terrestre.

La première mission humaine sur Mars sera dangereuse et des personnes vont probablement mourir

Selon Elon Musk, ces premiers colons sur Mars « vont paver le chemin et finalement, il sera beaucoup plus sûr d’aller sur Mars et ce sera très confortable. Mais cela ne se fera pas avant plusieurs années dans le futur ».

« On espère qu’il y aura assez de personnes qui se porteront volontaires pour aller fonder les bases, malgré les risques, d’une cité martienne », a-t-il ajouté. Car le patron de SpaceX tient à rappeler que cette mission ne se contentera pas juste d’envoyer quelques hommes sur la planète rouge. Il s’agit plutôt de permettre la création d’une ville auto-suffisante sur Mars avec l’objectif de devenir « une forme de vie multi-planétaire avec un véritable espace propice au développement d’une civilisation, pour habiter un jour au milieu des étoiles ».

SpaceX est connu pour ses prévisions souvent trop optimistes et ainsi il est très probable que la mission n’ait lieu qu’après 2025. Mais attendre quelques années de plus ne semble pas cher payé si cela peut éviter de sacrifier des vies et ne pas entacher le rêve qu’Elon Musk veut partager avec nous.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés