L'observation d'une éclipse solaire est un événement astronomique qui se prépare. Avant toute chose, il faut savoir quand la prochaine est prévue ! En décembre 2020, une éclipse totale sera visible depuis l'Amérique du Sud.

Chaque année, il ne peut y avoir que 7 éclipses maximum. Pour profiter au mieux de ces événements astronomiques notables, encore faut-il les anticiper. Quand la prochaine éclipse de Soleil aura-t-elle lieu ? Deux éclipses solaires rythment l’année 2020. La première a déjà eu lieu et la deuxième est prévue pour la fin de l’année. Malheureusement, aucune de ces deux éclipses n’est observable depuis la France.

Quand a lieu la prochaine éclipse solaire ?

La prochaine éclipse de Soleil est prévue le 14 décembre 2020. L’éclipse générale commencera à 14h33 (heure de Paris,  13h33 UTC). Le maximum de l’éclipse aura lieu à 17h13. La fin de l’éclipse générale est prévue pour 19h53.

Où peut-on voir l’éclipse solaire ?

L’éclipse du 14 décembre sera visible depuis l’Amérique du Sud. Pour savoir où l’on peut voir une éclipse, il faut se référer à ce qu’on nomme la bande de centralité : c’est la zone à l’intérieur de laquelle un observateur ou une observatrice peut voir l’événement. Ici, elle commence dans le Pacifique, passe par le Chili et l’Argentine, et s’achève dans l’Atlantique.

Il sera aussi possible de voir l’éclipse dans sa phase partielle, dans les pays suivants : l’Équateur, le Pérou, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay, l’Antarctique (au nord), l’Angola, la Namibie, le Botswana et l’Afrique du Sud.

Visibilité de l’éclipse du 14 août 2020. // Source : P. Rocher, IMCCE, Observatoire de Paris

Comment se produit une éclipse solaire ?

L’éclipse du 14 décembre 2020 est une éclipse totale. Il existe plusieurs types d’éclipses solaires. Dans tous les cas, il faut un alignement entre le Soleil, la Lune et la Terre (dans cet ordre) pour qu’une éclipse de Soleil se produise. Vu de la Terre, notre satellite occulte le Soleil.

  • Quand l’éclipse est totale, l’intégralité du disque solaire est masqué par la Lune au cours de l’éclipse. C’est alors que l’on peut voir la couronne solaire : cette couche la plus externe de l’atmosphère du Soleil apparait.
  • Lorsque l’éclipse est annulaire, la diamètre apparent de la Lune est plus petit que celui du Soleil : on observe un anneau brillant qui entoure la Lune (une sorte d’ « anneau de feu »).
  • Lorsque l’éclipse est partielle, seule une partie du Soleil est occultée par la Lune.

Comment observer une éclipse solaire ?

Vous avez fait le déplacement pour observer cette éclipse ? Attention : l’observation d’une éclipse de Soleil requiert des précautions. Il ne faut pas regarder le Soleil à l’œil nu, même avec des lunettes de Soleil. Même lorsque le disque solaire est éclipsé à 99 %, le rayonnement solaire peut causer des dommages irréversibles, selon l’Observatoire de Paris. Observer sans précaution une éclipse de Soleil représente un risque de brûlure grave du fond de l’œil (un traumatisme indolore au moment de la brulure).

Pour profiter d’une éclipse de Soleil dans de bonnes conditions, il faut porter des lunettes spéciales de protection. Lors de l’éclipse du 21 août 2017, partiellement visible dans certains lieux en outre-mer (Antilles françaises, Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon), le gouvernement rappelait que les lunettes doivent porter un marquage CE de conformité (directive européenne 89/686/CEE). Ces lunettes peuvent être obtenues auprès d’un opticien, d’une pharmacie ou de magasins d’astronomie. Attention, ces lunettes sont à usage unique : ne les gardez pas en prévision d’une future éclipse (leur revêtement est usé par les rayons).

Il est recommandé d’observer, à l’aide de tels dispositifs, en se limitant à quelques minutes et de faire des pauses afin que vos yeux aient le temps de se reposer.

Quand a eu lieu la dernière éclipse solaire ?

La dernière éclipse solaire a eu lieu le 21 juillet 2020. Il s’agissait d’une éclipse annulaire, visible en Asie et en Afrique. Même si l’événement n’était pas observable depuis la France, de superbes images ont néanmoins permis d’en profiter.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo