La Xbox One propose deux modes d'alimentation. Dans les prochains mois, Microsoft les mettra mieux en avant lors de la configuration initiale de la console. L'un d'eux, baptisé économie d'énergie, permet de réduire la consommation de la console et faire des économies sur sa facture d'électricité. Mais pour cela, il faut se passer de certaines fonctionnalités.

Avec la Xbox One de Microsoft, deux modes d'alimentation existent : le premier – baptisé reprise instantanée – permet d'utiliser la console immédiatement et de ne pas avoir à se soucier des mises à jour. Le second – intitulé économie d'énergie – vise, comme son nom l'indique, à limiter la consommation électrique de l'appareil en coupant le courant.

Chaque mode a ses avantages et ses inconvénients. Le premier permet d'utiliser la console instantanément et d'accéder à certaines fonctionnalités (réveil de l'appareil par commande vocale, mises à jour déjà effectuées), mais implique de laisser la Xbox One fonctionner. Le second vise l'économie énergétique (et la réduction de la facture d'électricité), mais nécessite de se priver des avantages de l'autre mode.

Jusqu'à présent, la Xbox One utilisait par défaut le mode reprise instantanée. L'autre option était bien entendu disponible, mais il fallait se rendre dans les paramètres de la console pour l'activer. Cette politique est aujourd'hui révolue. Microsoft annonce que les deux modes seront présentés à l'utilisateur lors de la configuration initiale de l'appareil, avant son utilisation pour le jeu.

Ce changement sera déployé dans les prochains mois pour les nouveaux acquéreurs d'une Xbox One. En revanche, on ne sais pas si, à l'occasion d'une mise à jour de la console, Microsoft signalera l'existence de cette option aux clients qui en possèdent déjà une.

À quelle économie faut-il s'attendre si l'on active le mode économie d'énergie ? Selon les estimations de Microsoft, un joueur américain peut espérer une baisse du prix de sa consommation énergétique de 6 à 15 dollars par an, en moyenne. L'écart n'est pas explicité par la firme de Redmond, mais il correspond peut être à deux types d'usage de la console (occasionnel et intensif).

Et dans le cas de l'Europe ? Microsoft estime qu'une économie annuelle entre 7 et 27 euros peut être attendue en fonction du profil du joueur. Il s'agit bien sûr d'une évaluation générale, car le prix de l'électricité n'est pas le même dans tous les pays européens, qui dépend de divers facteurs, dont celui des sources d'énergie utilisées par les États.

Reste une question : les joueurs opteront-ils pour le mode économie d'énergie pour réduire la facture d'électricité, quitte à sacrifier certains aspects attrayants du mode reprise instantanée ? Ou bien préféreront-ils une console plus gourmande en énergie, mais qui démarre tout de suite et qui dispose déjà des mises à jour du moment ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés