Tesla a officialisé un nouveau mode de conduite, réservée à sa voiture la plus puissante : la Model S Plaid. Elle se destine à celles et ceux qui adorent rouler sur circuit pour abattre des temps toujours plus rapides.

L’année dernière, Tesla a lancé sa voiture la plus puissante jamais conçue : la Model S Plaid, équipée de trois moteurs et capable de rouler très, très vite. Pas encore disponible en France, la berline peut atteindre une vitesse de pointe de 322 km/h et engloutir le 0 à 100 km/h en 2,1 secondes. Ce n’est pas la voiture de production la plus rapide du monde, mais presque. Pour aller encore plus loin dans la performance, le constructeur a officialisé, le 6 janvier, un nouveau mode de conduite.

Comme son nom l’indique, le Plaid Track Mode ajoute des options inédites pour améliorer les prestations quand on roule sur circuit — une discipline appréciée par un public confirmé. Il s’agit d’une évolution du Track Mode, qui fut introduit en 2018 sur la Model 3 Performance et maximise le rendement des deux moteurs installés dans la berline compacte. Comme la Model S Plaid en a un de plus, il lui fallait un mode dédié.

Le Plaid Track Mode de Tesla
Le Plaid Track Mode de Tesla // Source : Tesla

Pourquoi un mode piste pour la Model S Plaid ?

Le Plaid Track Mode permet d’optimiser au mieux la manière dont est délivrée la puissance du groupe propulseur, entre l’arrière et l’avant. Le système est une nouvelle fois pensé pour ajuster au mieux le couple (force du mouvement de la rotation) distribué aux roues. Dans le Track Mode, l’idée était de mieux différencier l’avant et l’arrière.

Avec le Plaid Track Mode, une nouvelle donnée est ajoutée : mieux différencier la roue arrière gauche de la roue arrière droite. « Quand le mode piste est actif, la technologie Plaid ajuste automatiquement la répartition du couple sur les roues situées à l’arrière, indépendamment, ce qui applique une différence de couple quand il faut tourner la voiture dans les virages », indique Tesla. Les bénéfices ? Plus d’agilité, plus de contrôle et plus de sensations au niveau de la direction.

La gestion de la température est l’autre élément sur lequel s’axe le Plaid Track Mode. En effet, en accélérant et en freinant fort, la voiture peut surchauffer — ce qui peut avoir un impact sur le rendement de la batterie. Le mode contient mieux la chaleur par la circulation du liquide de refroidissement. La Model S accentue par ailleurs la puissance du freinage régénératif pour récupérer plus d’énergie à la décélération, soulager les freins (moins de chaleur dégagé) et offrir plus de maîtrise avec une seule pédale.

Le Plaid Track Mode joue également :

  • Sur l’adhérence en autorisant plus de patinage ;
  • Sur les suspensions en jouant sur la hauteur quand la voiture accélère ou freine ;
  • Sur les données fournies au pilote (surveillance de la température, chronomètre, accéléromètre, télémétries).

Avec cette nouveauté, Tesla veut vous faire battre des records sur le circuit du Nürburgring, situé en Allemagne. Et il n’oublie pas de conseiller l’acquisition du très onéreux kit Carbon Ceramic Brake.