La Porsche Taycan sera officiellement dévoilée au début du mois de septembre. On fait le point.

Cela fait plusieurs mois que Porsche n’a que le mot Taycan à la bouche. Après avoir annoncé son retrait du segment diesel, le prestigieux constructeur allemand s’apprête à dévoiler la première voiture 100 % électrique de son histoire. Elle est basée sur le prototype Mission E, présenté au salon automobile de Francfort en 2015.

Date de sortie

Porsche a donné rendez-vous le 4 septembre 2019 aux fans de la marque et aux observateurs du marché automobile pour le grand lever de rideau. En attendant cette rentrée qui démarrera sur les chapeaux de roue, on fait le point sur ce que l’on sait de la Taycan.

Croquis Porsche Taycan // Source : Porsche

Une Porsche unique (mais une Porsche quand même)

Porsche n’a jamais caché que la Taycan sera esthétiquement très proche de la Mission E. Par rapport aux modèles iconiques thermiques, elle disposera de « proportions uniques » en raison de sa motorisation électrique (qui impose certaines contraintes techniques). Les derniers croquis partagés par la firme allemande montrent un design qui ne dénature pas l’ADN (il suffit de regarder l’arrière). Pour les concepteurs, il est important que la Taycan puisse être identifiée comme une Porsche, tout en marquant son empreinte pour la distinguer des autres.

On peut être sûrs d’une chose : la Taycan sera une sportive qui l’assumera dans sa silhouette, taillée pour la course. Le bolide se différenciera aussi grâce à sa signature lumineuse, matérialisée par des optiques avants découpées en quatre petits faisceaux disposés dans un bloc arrondi. Bref, on a hâte de voir le rendu final et on risque fort d’en tomber très amoureux.

Porsche Taycan // Source : Porsche

Cap sur la sportivité

Du côté des performances, la Taycan devrait être proche de ce qui a été annoncé pour la Mission E, capable d’avaler le 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes grâce à deux moteurs symétriques (puissance totale équivalente à 600 chevaux). Sur l’accélération, la Taycan ne sera pas la meilleure du marché. Aujourd’hui, une Tesla Model S fait déjà mieux en abattant le 100 km/h en 2,6 secondes.

Qu’à cela ne tienne, le véhicule de Porsche sera capable de répéter les accélérations franches sur une longue durée grâce à une technologie de refroidissement liquide (elle protège les moteurs et la batterie). À l’occasion d’un tout premier essai, un journaliste a pu accélérer de 0 à 200 km/h 26 fois de suite sans perte de puissance. Pour Porsche, il est primordial que la Taycan se conduise comme une 911, sa mythique sportive. Le constructeur a mis la voiture à rude épreuve pour s’assurer que son comportement routier soit à la hauteur des attentes, y compris dans les virages.

Porsche Taycan // Source : Porsche

Architecture 800V

C’est la grande inconnue de la Taycan : combien de kilomètres pourra-t-elle tenir en une seule charge ? Sa batterie devrait offrir 500 kilomètres d’autonomie, mais il reste à savoir dans quelle utilisation…  Hors Tesla, les acteurs du marché éprouvent des difficultés à garantir une autonomie digne de ce nom (c’est-à-dire qui dépasse les 400 kilomètres en condition réelle). On espère qu’elle ira plus loin que les SUV de Mercedes et Audi, décevants sur ce critère très important.

Porsche fait le pari d’une architecture 800 volts avec la Taycan. En plus de garantir la performance, elle permettra d’assurer des charges ultra rapides sur des bornes très puissantes (on parle de 100 km récupérés en moins de 5 minutes, voire 3 minutes avec un chargeur de 450 kW).

La Porsche Taycan // Source : YouTube/Porsche

Rendez-vous en fin d’année

La Taycan sera d’abord proposée en une seule version, dotée de quatre roues motrices, à un prix attendu sous la barre des 90 000 euros (tarif situé entre celui du Cayenne et celui de la Panamera). Les premières livraisons sont prévues pour la fin d’année sachant que le succès est déjà au rendez-vous avec 30 000 précommandes. Par la suite, Porsche devrait vite commercialiser des variantes plus chères avant de penser à une déclinaison SUV et au futur Macan.

Partager sur les réseaux sociaux