Porsche a demandé à un journaliste automobile de réaliser un premier essai, axé sur le sprint, de la Taycan. Une opération de com' très réussie.

Le 4 septembre prochain, Porsche lèvera le voile sur sa Taycan, via une conférence qui sera retransmise depuis son site internet. En attendant, les intéressés pourront regarder en boucle la vidéo publiée le 9 août 2019 par la chaîne YouTube fullychargedshow. Où Jonny Smith, journaliste automobile et ex-présentateur de l’émission Fifth Gear, réalise un premier essai du bolide 100 % électrique.

Le spécialiste s’est axé sur une chose : la capacité de la Taycan à répéter les grosses accélérations sans sourciller. C’est d’ailleurs un point sur lequel communique Porsche depuis le début et qui fait défaut aux Tesla — cette vidéo, autorisée par la marque, entre donc parfaitement dans ses éléments de communication. Dans un communiqué de presse publié le même jour, le constructeur annonce les résultats : le 0 à 200 km/h a été abattu à 26 reprises, avec 0,8 seconde d’écart entre la tentative la plus lente et celle la plus rapide.

Premier essai concluant

Comme on peut le voir dans la vidéo, Jonny Smith est scotché à son siège à chaque grosse accélération. Certes, il avoue que la Taycan est battue sur le 0 à 100 km/h par certaines concurrentes (la Model S Performance descend à 2,6 secondes, contre un peu moins de 3,5 pour la Taycan), mais le véhicule allemand fera la différence sur la longévité dans la performance.

Pour repousser les limites de la motorisation électrique et éviter les risques de surchauffe qui endommagent la batterie (et réduisent fortement l’autonomie), Porsche a installé un système de refroidissement liquide (associé à des entrées d’air). Décrit comme intelligent, il s’adapte aux besoins et permet de gérer la température des deux moteurs délivrant une puissance totale supérieure à 600 chevaux. L’architecture 800 volts aide aussi pour la performance et pas uniquement à garantir une charge ultra rapide (80 % récupérés en 40 minutes sur une borne 150 kW).

Porsche Taycan // Source : Porsche

Cet essai était en revanche limité à un exercice de sprint en ligne droite (aucune image de l’habitable, pas de conduite agressive dans les virages). Privilégié et quelque peu secoué, Jonny Smith en est bien sûr sorti conquis. Pour lui, la Taycan est définitivement une Porsche. « La Taycan est visiblement une voiture incroyable qui est vendue pour attirer les propriétaires d’une Tesla vers un constructeur iconique qui prend la motorisation électrique très au sérieux », explique-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux