Alors qu'il a entamé sa migration vers les moteurs électrifiés, Porsche souhaite de moins en moins entendre parler du diesel.

Mise à jour du 24 septembre 2018 :

Dans un communiqué de presse publié le 23 septembre 2018, Porsche a officialisé son retrait du segment diesel. Sur cette décision, Oliver Blume, CEO, confie, « Porsche ne diabolise pas le diesel. C’est, et ce sera, une technologie de propulsion importante. Nous, en tant que constructeur de voitures sportives pour qui le diesel a toujours eu un rôle secondaire, sommes arrivés à la conclusion que nous désirons un futur sans diesel. Bien évidemment, nous allons continuer à prendre soin de nos clients équipés en diesel avec le professionnalisme qu’ils attendent. » 

Article original du 21 février 2018 :

Les Porsche équipées d’un moteur diesel pourraient devenir des modèles collector dans les années à venir. En effet, le constructeur premium allemand est en train de revoir la construction de ses gammes, abandonnant ce type de carburant au profit de l’électrification. Une décision qui paraît légitime pour au moins deux facteurs. Déjà, la demande n’est pas si élevée (15 % des ventes pour Porsche, majoritairement effectuées en Europe).

Ensuite, la législation est défavorable au diesel, pour ne pas dire très stricte. Selon Autocar, Porsche a officiellement stoppé la production de ses voitures diesel, les irréductibles Gaulois se nommant jusqu’à maintenant Macan S et Panamera 4S. Neuf ans après son tout premier véhicule roulant au gazole (le Cayenne).

Moins de dix ans dans le diesel

On peut voir cette stratégie comme une nouvelle conséquence du dieselgate ayant touché Volkswagen et alors que Daimler se trouve à son tour dans l’œil du cyclone. On rappellera aussi que Porsche a longtemps résisté à l’attrait du diesel. La parenthèse aura finalement duré moins de dix ans et ce sont les puristes qui esquissent aujourd’hui un sourire. L’absence de déclinaison diesel du dernier Cayenne avait de toute façon mis la puce à l’oreille et, désormais, les clients soucieux de maîtriser leur consommation se tourneront vers les versions hybrides, en attendant la Mission E 100 % électrique prévue pour 2019.

Selon des sources proches d’Autocar, l’abandon du diesel ne serait pas total non plus, sous-entendant que le constructeur pourrait y revenir. On n’y croit pas vraiment au regard de l’avenir qui s’assombrit de plus en plus pour le carburant. D’autant qu’Oliver Blum, CEO de Porsche, avait révélé l’année dernière que le diesel n’était pas très important pour son entreprise.

Article publié initialement le 21 février 2018

Partager sur les réseaux sociaux