À quelques mois de la grande révélation, Porsche montre un peu plus le design final de sa Taycan.

À trois mois de la présentation, Porsche veut en montrer plus sur sa Taycan, dont il a déjà lancé les précommandes (avec un certain succès). Dans un communiqué publié le 28 juin 2019, le constructeur allemand partage des croquis de la voiture inspirée du prototype Mission E — dont elle est très proche. Ils s’accompagnent bien évidemment d’éloges vantant les mérites du département design.

« Les proportions de la Taycan sont uniques », promet Michael Mauer, à la tête de la division Style Porsche. Il apparaît difficile de se prononcer clairement sur les différences par rapport au Mission E. On remarque quand même un bouclier un peu plus proéminent, un nez un peu moins courbé et des optiques, divisées en quatre et intégrées aux entrées d’air, davantage renfoncées. 

Croquis Porsche Taycan // Source : Porsche

Le challenge de Porsche

Première voiture 100 % électrique de Porsche, la Taycan a été un gros défi pour les ingénieurs. L’idée était de se réinventer — pour marquer la nouvelle page qui s’écrit — tout en conservant l’ADN — il faut pouvoir l’identifier comme une Porsche (elle doit aussi se conduire comme tel). Et il fallait aussi prendre en compte l’architecture particulière imposée par la motorisation électrique. Michael Mauer explique : « La Taycan est absolument unique du côté de ses proportions. Normalement, les voitures 100 % électriques sont plus hautes à cause des batteries imposantes et lourdes qui sont positionnées sur le plancher, ce qui pousse les occupants à s’asseoir au-dessus (…). Comme il n’est pas possible d’élargir la voiture, le challenge est de positionner les passagers le plus bas possible sans qu’ils n’aient l’impression d’être dans une position reculée — comme dans une Formule 1. » 

Porsche a visiblement trouvé l’astuce pour que la Taycan soit haute — comme l’oblige sa motorisation électrique — tout en offrant des assises basses — comme les sportives thermiques. Grâce à cela, le bolide parvient à matérialiser le savoir-faire de Porsche, ce qui lui permettra de s’inscrire naturellement au catalogue. À en juger par les esquisses, la Taycan ressemble bel et bien à une Porsche. Par exemple, on remarque très vite la vitre arrière plongeante, sous laquelle vient se loger un diffuseur qui assume l’espace qu’il occupe. En tout cas, le constructeur est fier de constater que la Taycan ne ressemble pas à une petite Panamera, malgré des similitudes que les amoureux reconnaîtront au premier regard.

Partager sur les réseaux sociaux