Le déploiement d’Apple CarPlay 2.0 va commencer, d’abord chez Porsche et Aston Martin. Dans les deux cas, l’interface fait vraiment rêver.

À l’occasion de l’édition 2022 de la WWDC, conférence dédiée aux développeurs, Apple avait présenté la nouvelle génération de CarPlay — son interface disponible dans les voitures. Depuis, la firme de Cupertino s’est montrée plutôt silencieuse sur le sujet (aucune mention lors de la WWDC 2023), laissant planer le doute sur une disponibilité imminente, voire une disponibilité tout court. Ce sera en réalité pour 2024, annonce Car and Driver dans un article publié le 20 décembre.

Pour profiter de ce CarPlay 2.0, il faudra être propriétaire d’un iPhone, bien sûr, mais, plus compliqué, d’une Aston Martin. Le constructeur britannique, fournisseur officiel de James Bond, a fait savoir que le nouveau CarPlay sera compatible avec l’infodivertissement des voitures de 2024. Des modèles comme la DB12 Coupe et la DB12 Volante sont concernés. Un (tout petit) hic ? Leur prix dépasse les 200 000 euros.

Porsche Aston Martin

Porsche et Aston Martin vont adopter le nouvel Apple CarPlay

L’autre constructeur à se mettre au nouveau CarPlay sera Porsche, mais le timing de lancement est plus flou qu’Aston Martin. Il faut quand même rappeler que Porsche a pris les devants il y a quelques mois avec une mise à jour de son application qui permet à CarPlay d’offrir plus de fonctionnalités. Ce n’est pas encore la version 2.0, mais on est sur la bonne voie — tout au moins pour des véhicules premium.

Point important à noter : Aston Martin et Porsche n’offriront pas la même expérience avec CarPlay 2.0. L’interface Apple est suffisamment polyvalente pour s’adapter aux différents habitacles et, surtout, respecter l’ambiance voulue par les constructeurs. Par exemple, chez Porsche, on conserve l’affichage composé de cercles derrière le volant. Sur l’image officielle, on remarque aussi que CarPlay est capable de se déployer sur trois écrans. Dans une Aston Martin, l’expérience sera totalement différente, ce qui prouve que l’intégration sera optimale.

Ce CarPlay 2.0 sera bien plus qu’un écran secondaire pour votre smartphone, donnant accès à des applications qu’on adore (GPS, musique…). L’objectif est de communiquer avec la voiture pour afficher, aussi, des données liées à la conduite (vitesse, autonomie, pression des pneus…). In fine, CarPlay 2.0 remplace l’infodivertissement natif, alors qu’il y a cohabitation avec la version actuelle. « Apple tient à dire que l’iPhone connecté ne conservera ni ne tracera les informations envoyées par la voiture », peut-on lire. 

CarPlay, à l’instar de Android Automotive, est une sacrée aubaine pour les constructeurs automobiles, qui peuvent délaisser ce qu’ils savent moins faire (la partie logicielle) pour se concentrer sur ce qu’ils maîtrisent (l’expérience de conduite). Renault et Volvo ont déjà opté pour cette approche en s’associant à Google.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.