La hausse des prix de l’énergie va être répercutée sur les stations de recharge rapide. Après Allego, c’est au tour de Tesla d’annoncer une hausse des tarifs à l’ensemble de ses clients. Une augmentation de plus qui peine à passer pour certains propriétaires.

Si la hausse des tarifs de l’électricité devrait peu bousculer les habitudes de celles et ceux qui chargent leurs voitures électriques à domicile, la situation est différente sur les recharges publiques. Un premier opérateur de recharge, Allego, a ainsi indiqué une augmentation à venir. Maintenant, c’est au tour de Tesla d’envoyer ce 19 septembre un mail à l’ensemble de ses clients pour signaler l’augmentation des tarifs de ses superchargeurs dans toute l’Europe.

Les usagers accueillent la nouvelle de façon très diverse : si certains prennent l’annonce avec philosophie, pour d’autres, c’est la douche froide.

Les nouveaux tarifs des superchargeurs Tesla au 19 septembre 2022

Cela se comprend : en mars 2022, Tesla avait déjà appliqué une augmentation de ses tarifs de superchargeurs. Ils étaient alors passés d’une moyenne de 38 centimes à 46 centimes d’euros par kilowattheure (kWh) pour les propriétaires de Tesla. Avec l’annonce du 19 septembre, Tesla passe à une moyenne de 67 centimes/kWh pour la France. La hausse est suffisamment importante pour interpeller Il s’agit d’une d’une moyenne : les superchargeurs Tesla affichent différents tarifs selon leurs emplacements.

Tous les pays européens sont également concernés par ces augmentations. La France ne fait pas exception.

C’est la première fois que Tesla envoie un email à ses clients pour les avertir de la hausse du tarif des recharges. Le message est sobre et succinct :  

« En raison d’une augmentation des prix de l’énergie, nous ajustons les tarifs des Superchargeurs en Europe.

Pour connaître les prix de recharge, appuyez sur l’icône de la carte Superchargeur sur l’écran tactile de votre véhicule et sélectionnez une station Superchargeur. »

augmentation_superchargeur_tesla
Tesla et son email d’augmentation des superchargeurs. // Source : Tesla

Pour les superchargeurs ouverts à tous (hors Tesla), le tarif passe désormais à 0,79 €/kWh, ou 0,67 €/kWh si vous disposez d’un abonnement. C’est surtout pour ces utilisateurs que l’augmentation rend l’opération de recharge particulièrement coûteuse.

Pour le moment, les autres opérateurs, comme Fastned ou Ionity (0,69 €/kWh) n’ont pas encore annoncé d’augmentation de leurs prix pour la recharge rapide. Fastned facture encore 0,59 €/kWh, et Ionity 0,69 €/kWh (hors abonnement). Le spectre de voir apparaître des recharges rapides à plus de 1 € par kilowattheure commence à inquiéter les automobilistes.

Deux clans d’utilisateurs s’opposent

D’un côté, il y a les pragmatiques, qui savaient qu’une augmentation allait arriver et qui prennent la hausse des supercharges avec philosophie, à l’image du témoignage de Jérôme :

« Il fallait s’y attendre. Le cours des énergies n’a jamais été autant à la hausse, de plus les bornes publiques ne sont pas protégées par le bouclier tarifaire. Cette hausse est inévitable. Espérons juste qu’ils revoient les prix à la baisse quand les cours de l’énergie reviendront à leur niveau normal. Si cela arrive un jour. »

Beaucoup chargent quasi exclusivement à domicile, l’augmentation des tarifs des superchargeurs n’affectent pas l’usage de leur Tesla. La situation est différente pour ceux qui utilisent la Tesla dans leur activité professionnelle, en roulant beaucoup et sur de longues distances : les taxis et les commerciaux notamment.

Pour d’autres, c’est un vrai coup dur pour les longs trajets qui vont désormais coûter aussi cher, voire plus cher, qu’avec un véhicule thermique récent. Il reste cependant bien d’autres avantages à la voiture électrique.

tesla_supercharge
Tesla Model 3 en charge sur un superchargeur // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

En demandant à certains possesseurs de Tesla ce qu’ils en pensent, Philippe nous a confié : « C’est exagéré… En moins de 2 ans, les prix ont triplé » avant d’ajouter « mais on ne peut plus faire machine arrière. »

De son côté, Sébastien se montre un peu nostalgique « Quand j’ai acheté ma voiture (Model 3 Grande Autonomie) le KWh était à 22 centimes. On ne verra probablement plus jamais ça ! »

Face aux aides du gouvernement appliquées sur les prix du carburant, plusieurs propriétaires de véhicules électriques (toutes marques confondues) ne seraient pas contre une forme de bouclier tarifaire pour la recharge des véhicules électriques. Si les opérateurs de recharge ne peuvent pas contenir les prix, les ambitions européennes d’interdire la vente des véhicules thermiques en 2035 risquent d’être plus difficiles à honorer.

Il reste une troisième catégorie de propriétaires de Tesla qui observent la situation avec un regard amusé. Pascal fait partie de ceux-là. Avec sa Model S de 2016, il bénéficie de la supercharge gratuite et illimitée, un avantage qui a disparu depuis 2018 chez le constructeur américain. Avec l’agitation autour des tarifs des superchargeurs, Pascal n’est pour le moment pas prêt de vouloir céder sa Tesla Model S, malgré plus de 180 000 km au compteur.