Le smartphone Concept One de OnePlus imagine le futur de la mobilité avec l'intégration de cuir animal au dos. Est-ce compatible avec une vision plus écologique du futur de la tech ?

Le 2 septembre 2019, Tesla annonçait que ses Model 3 étaient désormais entièrement vegan : tout le cuir utilisé pour équiper les voitures du constructeur américain est un produit de synthèse n’utilisant pas d’animaux vivants pour accueillir le séant ou les mains des conductrices et des conducteurs. Pour Tesla, la protection du vivant et de l’environnement fait partie de son ADN — même s’il s’agit de répondre de manière terre à terre à la conscience écologique plus forte de ses clientes et ses clients. C’est aussi la position de Mercedes qui a présenté son VISION AVTR avec du cuir vegan.

Sans même évoquer la question morale, maintes fois posée depuis que les manteaux de fourrure ont été pointés du doigt, de la nécessité pour l’homme de tuer pour des éléments de confort.

OnePlus Concept One // Source : OnePlus

Concept One, une vision du futur

Le 7 janvier 2020, au CES de Las Vegas, le fabricant de smartphone OnePlus annonce son Concept One conçu en partenariat avec McLaren. Cette vision du smartphone, imaginée comme une projection vers le futur par le constructeur chinois produisant l’un des meilleurs produits du marché grand public, prend un peu le rôle des concept cars : un engin que l’on ne verra jamais dans les rayons ou dans les mains des clients, mais qui présente une vision d’avenir. C’est donc une philosophie plus qu’un produit que OnePlus veut montrer au CES.

Et si l’on reconnaît la prouesse technologique d’embarquer un verre teinté en 0,7 secondes par courant électrique dans un si petit objet, comme le sont les verres des Dreamliner de Boeing ou des McLaren 720S dont le produit s’inspire, on ne peut que remarquer aussi l’attention portée par OnePlus au dos du smartphone. En cuir. C’est une caractéristique mise en avant par le communiqué envoyé à la presse : « Le design OnePlus Concept One intègre à la fois du verre et du cuir, le même cuir élégant et de qualité supérieure spécialement conçu pour les voitures McLaren  ». On apprend un peu plus loin, d’un responsable couleurs et matériaux de McLaren, que le Concept One embarque du cuir « semi-aniline », censé donner une « belle sensation soyeuse au concept phone OnePlus ».

OnePlus Concept One // Source : OnePlus

Un dilemme moral

Ce faisant, OnePlus pose la même question que HP avec son Folio présenté en octobre 2018 : est-ce que la tech de demain, inscrite dans un monde qui veut tout à la fois recycler, protéger et respecter le vivant (même pour préserver l’humain in fine), doit se mettre à utiliser des peaux d’animaux morts pour concevoir ses objets ? N’est-ce pas, au contraire, le vestige d’un passé où l’homme au centre du monde s’appropriait ses ressources sans réfléchir aux conséquences, considérant que la sensation d’une assise dans un siège de voiture méritait d’utiliser la peau d’un être vivant, tué pour ce besoin ?

Qui plus est, tuer des animaux n’était pas, de manière générale, l’un des péchés de la techqui a bien plus trouvé sa noblesse dans le travail du verre et des métaux, quand elle ne souhaite plus utiliser de plastique par exemple. A-t-on vraiment besoin que la vision du futur du smartphone ajoute à son cahier des charges déjà lourd pour l’environnement une charge morale qui, à chaque toucher « soyeux  », rappelle à son utilisateur qu’un animal a été abattu pour son confort ? Huawei a résolu le dilemme en proposant du cuir vegan sur son Mate 30 Pro. Hasard : il est aussi orange.

En ces heures où collectivement, nous contemplons avec amertume la tragédie de centaines de millions d’animaux tués par les feux en Australie, il semble hypocrite de légitimer l’intégration nouvelle du cuir dans un secteur qui a toujours réussi à faire du luxe en y échappant. D’autant que les matériaux souples, assimilés à des tissus, ne font pas bon ménage avec les enjeux environnementaux liés à la tech : le premier Surface Laptop s’était fait épingler pour son utilisation d’un clavier recouvert de tissu, obligeant quiconque souhaitait le réparer… à le détruire.

Contacté sur l’utilisation potentielle de cuir vegan pour ce produit tourné vers l’avenir, OnePlus n’est pas revenu vers nous. Nous mettrons à jour cet article si nous recevons une réponse.

Crédit photo de la une : OnePlus

Partager sur les réseaux sociaux