HP lance son Spectre Folio : au-delà des caractéristiques, HP estime avoir réinventé le design... avec du cuir véritable.

En ce début de mois d’octobre 2018, HP lance sa nouvelle référence haut de gamme en matière de PC portable.

L’ordinateur, nommé HP Spectre Folio est un condensé de tout ce que le marché fait de mieux aujourd’hui : un écran 1080p ou 4K (presque) bord à bord, un processeur Intel Core de 8e génération, une batterie capable de tenir jusqu’à 21 heures, un clavier rétroéclairé pour la mobilité, une barre de son signée Bang & Olufsen et un stylet numérique capable de transformer l’engin en une surface tactile prête à recevoir vos gribouillages, croquis et autres annotations directement sur Windows 10. Le tout, propulsé par 8 Go de RAM (16 configurables) avec 256 Go de stockage (2 To en option) et une connectivité 4G pour une disponibilité fin octobre aux alentours de 1 500 € pour les configurations les plus musclées.

HP se vante également de sortir un ordinateur au design réinventé, inspiré de l’artisanat d’après la page française du site. Et pour cause, ce PC au « design unique  » est directement fabriqué dans un morceau « 100 % cuir véritable  ». Une information qui ne peut pas manquer de nous faire tiquer : à l’heure où l’on se rend compte que la peau d’un animal mort n’est peut-être pas la meilleure solution pour recouvrir le siège d’une voiture,  représente-t-elle vraiment l’avenir de l’informatique ? Ironie du sort : le 1er octobre est aussi le World Vegetarian Day, soit la Journée mondiale végétarienne en français, qui sensibilise aux alternatives respectueuses des animaux et de la planète.

Au-delà du très mauvais timing et de la mauvaise presse que pourrait recevoir HP à ce sujet, l’expérience du Surface Laptop nous a montrée qu’il n’était pas du tout adéquat de concevoir des appareils technologiques directement dans des matériaux souples ou assimilés à des tissus. La réparation devient en effet très difficile : on ne sait pas ce qu’il en sera pour le Spectre Folio, mais le Laptop devait être littéralement détruit pour être réparé.

À l’heure où les nouvelles technologies sont auscultées au prisme de bouleversements sociaux, éthiques et environnementaux, la proposition de HP laisse songeur.

Partager sur les réseaux sociaux