Alors que la PlayStation 5 fêtera ses quatre ans en novembre 2024, Sony estime que la console entre déjà dans la dernière phase de son cycle de vie. Est-ce trop tôt ?

La PlayStation 5 serait d’ores et déjà entrée dans « la dernière portion de son cycle de vie », selon des propos d’Hiroki Totoki, président de Sony, relayés le 14 février par Takashi Mochizuki, journaliste chez Bloomberg. Ils suivent la publication des derniers résultats financiers de la multinationale japonaise.

Doit-on comprendre que c’est déjà l’heure de la pré-retraite pour la console de salon, lancée en novembre 2020 dans des conditions difficiles, avec des problèmes d’approvisionnement qui ont tardé à se résorber ? Oui, même si cela peut être dur à entendre pour celles et ceux qui viennent d’acquérir une PS5.

Les derniers chiffres de la PlayStation 5 valident la lecture de Sony sur la situation de sa console : Sony s’attendait à en écouler 25 millions entre le 1er avril 2023 et le 31 mars 2024. L’objectif a été rabaissé à 21 millions en raison du rythme de croisière actuel de la console. Lors du dernier trimestre, la PS5 a fait moins bien que prévu. Comme le note le journaliste Oscar Lemaire, « c’est plutôt une contre-performance, avec 8,2 millions de PS5 (+15 % par rapport à l’année dernière), alors que la PS4 faisait 9,7 millions au même stade de sa carrière. La Switch faisait elle 10,8 millions et la Wii 11,3 millions. »

PS5 Slim // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
La PS5 Slim. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Bientôt la retraite pour la PlayStation 5 ?

Sony s’attend donc à vendre de moins en moins de PlayStation 5 à l’avenir. Rien de catastrophique cependant, mais simplement la réalité d’un produit qui se dirige lentement, mais sûrement, vers son crépuscule. À ce sujet, la Nintendo Switch apparaît comme une anomalie avec ses ventes qui se maintiennent encore à des niveaux relativement élevés, à l’aube de son septième anniversaire. Toutefois, elle aussi connaît une certaine érosion de ses performances commerciales.

Si on remonte le temps, on remarque que Sony a l’habitude de renouveler ses consoles tous les 6 ou 7 ans :

  • la PlayStation est sortie en 1994
  • la PlayStation 2 est sortie en 2000
  • la PlayStation 3 est sortie en 2006
  • la PlayStation 4 est sortie en 2013
  • la PlayStation 5 est sortie en 2020

La PS5 fêtera ses quatre ans de commercialisation à la fin de l’année. « La dernière portion de son cycle de vie » pourrait correspondre à deux années pleines selon la fourchette basse — soit un tiers. Dans une perspective commerciale, c’est tout à fait logique. On remarquera d’ailleurs que la PlayStation 5 s’est offert une refonte esthétique « Slim » en 2023, une année qui correspondrait à son milieu de vie. On peut, dès lors, s’attendre voir débarquer une hypothétique PlayStation 6 en 2026 (au plus tard en 2027).

Faut-il pour autant espérer une baisse de prix de la PS5 dans les mois à venir ? La console, lancée à 500 € (édition normale), est aujourd’hui vendue à 550 €, hors périodes promotionnelles. « Sony indique qu’une baisse de prix drastique pour la PS5, similaire à celle de la PS4, paraît difficile en raison de la marge de manœuvre limitée sur les coûts de production de la PS5 par rapport à la PS4 », clame Takashi Mochizuki. Ce tarif maintenu n’a pas empêché la PS5 d’atteindre un volume de 54,8 millions d’unités vendues, à date.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !