Lancé une première fois au début du mois de novembre, l’abonnement Twitter Blue, qui permet d’obtenir un badge certifié, avait été immédiatement suspendu à cause de nombreuses polémiques. Après avoir revu le concept, Twitter le relance.

L’abonnement Twitter Blue est de retour, même si la France, et plus généralement l’Europe, semblent une nouvelle fois oubliées par les équipes d’Elon Musk.

Après un faux départ début novembre, qui avait provoqué l’usurpation de nombreuses identités et à la grogne des annonceurs, Twitter pense avoir enfin trouvé la bonne formule pour son abonnement payant, qui permet d’obtenir le badge de certification et de débloquer des fonctions exclusives. Les habitants des pays éligibles peuvent y (re)souscrire depuis le 12 décembre, mais les règles du jeu ont (un peu) changé.

Twitter va vérifier l’identité de ses abonnés

Un mois après, Twitter Blue n’a pas vraiment changé au niveau des fonctions. Les promesses sont les mêmes, à savoir obtenir le badge bleu, accéder à des fonctions exclusives (comme la modification des tweets) et, dans le futur, avoir deux fois moins de publicités, pouvoir publier des vidéos plus longues et être mieux mis en avant par l’algorithme, ce qui pourrait instaurer un Twitter à deux vitesses. On sait aussi que Twitter envisage de laisser ses abonnés envoyer des messages privés à tout le monde.

Cependant, à l’inscription, le nouveau Twitter Blue est un peu plus exigeant. Il ne suffit plus de payer 8 dollars comme auparavant, Twitter demande maintenant un numéro de téléphone afin de vérifier que la personne qui souscrit un abonnement existe vraiment. Si le code de confirmation saisi est le bon, alors le badge bleu sera ajouté aux comptes (évidemment, il pourra y avoir des contournements, mais cette mesure est avant tout dissuasive).

Un compte certifié se fait passer pour Nintendo. // Source : Capture Numerama
Un compte certifié s’est fait passer pour Nintendo au premier lancement de Twitter Blue. // Source : Capture Numerama

En revanche, un des changements les plus importants pour empêcher l’usurpation d’identité concerne le changement de nom, de description ou de photo de profil. À chaque fois qu’un utilisateur de Twitter Blue procèdera à un changement, il perdra son badge bleu. Il faudra attendre une vérification par les équipes de Twitter pour qu’il le récupère, afin de s’assurer qu’il ne se fait pas passer pour quelqu’un d’autre. Elon Musk était initialement opposé à cette règle, mais s’y soumet.

En ce qui concerne les comptes des marques, la mention « Compte officiel » va disparaître. À la place, Twitter va remplacer le badge bleu par un badge doré, qui signifie que le compte appartient vraiment à une institution. Les individus, y compris les célébrités, devraient conserver le bleu (sauf les politiques, en gris).

11 dollars sur iPhone, 8 dollars pour les autres

Si le prix européen de Twitter Blue est toujours inconnu (ces derniers temps, Elon Musk semble de plus en plus penser Twitter comme un service destiné aux États-Unis), le réseau social a confirmé une rumeur sortie la semaine précédente : le prix de 8 dollars par mois est bel et bien maintenu (alors que Twitter avait envisagé de le descendre à 7 dollars), sauf sur iOS. Pour contourner la taxe Apple, qui a failli provoquer une guerre entre Elon Musk et Apple, Twitter va faire payer 11 dollars l’abonnement sur iOS. Pour éviter de payer plus cher, il faudra s’inscrire depuis Twitter.com, et non pas l’application.

Dans le futur, l’abonnement Twitter Blue pourrait aussi permettre de casser la limite des 280 caractères, sans doute en l’étendant à 4 000 caractères. Le succès sera-t-il au rendez-vous cette fois-ci ? Réponse dans quelques semaines.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.