Lorsqu’il sera relancé, l’abonnement Twitter Blue devrait finalement coûter 7 dollars par mois, alors qu’Elon Musk a longtemps évoqué le tarif de 8 dollars. Pour contourner la taxe Apple, le patron de Twitter aurait néanmoins pris la décision de le commercialiser à 11 dollars sur l’App Store.

Même si Tim Cook a réussi l’exploit de calmer Elon Musk dans sa volonté de faire la guerre à Apple, ses arguments n’ont pas été suffisants pour convaincre le nouveau patron de Twitter de payer « la taxe Apple », soit un prélèvement de 30 % sur toutes les ventes réalisées à partir d’une application disponible sur l’App Store. Si Elon Musk ne compte plus, a priori, s’attaquer à Apple pour mettre fin à ce qu’il considère comme une injustice (il avait qualifié la politique d’Apple de « taxe sur le web »), le milliardaire ne compte pas partager la moindre recette avec Apple. Selon The Information, Elon Musk a décidé de faire payer plus cher l’abonnement Twitter Blue aux propriétaires d’un iPhone, afin de ne pas avoir à souffrir de la collecte des 30 % d’Apple.

7 dollars ou 11 dollars, à vous de choisir

Depuis qu’il a repris Twitter à la fin du mois d’octobre, Elon Musk mise énormément sur le basculement vers un modèle semi-payant, afin de rendre Twitter moins dépendant de la publicité. L’abonnement Twitter Blue, qui permettait autrefois de disposer de fonctionnalités en avant-première (comme la modification des tweets), s’est rapidement étoffé de nouvelles fonctionnalités (badge certifié, meilleure mise en avant par l’algorithme…). Malheureusement pour Elon Musk, son plan ne s’est pas passé comme prévu. L’abonnement Twitter Blue a permis à des plaisantins d’usurper l’identité de personnalités ou de marques, ce qui a causé beaucoup de dégâts. Plusieurs annonceurs de renom ont lâché Twitter, et Elon Musk a dû suspendre son programme Twitter Blue. Depuis, il promet chaque semaine qu’il le relancera dans les prochains jours… mais sa promesse est à chaque fois repoussée.

De nombreux phishings ciblent les comptes certifiés sur Twitter // Source : Montage Numerama
Le badge certifié sur Twitter. // Source : Montage Numerama

Après avoir un temps envisagé de proposer son abonnement au tarif de 20 dollars par mois, Elon Musk avait misé sur l’option 8 dollars (que l’on imaginait devenir 8 euros en France). Cependant, les déboires du lancement l’auraient convaincu de baisser les prix. The Information rapporte que Twitter Blue sera relancé à 7 dollars par mois, quand Elon Musk donnera son feu vert (le milliardaire devrait aussi réintroduire la vérification d’identité et changer le système de badges).

Depuis le lancement du premier abonnement Twitter Blue en juin 2021, Twitter a toujours réservé la fonction aux propriétaires nord-américains d’un iPhone (le seul moyen de paiement proposé est l’App Store, ce qui est assez étonnant). Sous Elon Musk, Twitter Blue va s’ouvrir. Il devrait être possible d’y souscrire de deux manières différentes :

  • Sur Twitter.com, pour 7 dollars par mois : on imagine que Twitter va développer un moteur de paiement, pour que l’on puisse payer de différentes manières. Au vu de l’historique d’Elon Musk, il semble probable que des options comme PayPal (ou mêmes des cryptomonnaies) soient proposées.
  • Depuis l’application, pour 11 dollars par mois : le paiement sur l’App Store ne devrait pas être supprimé, mais ce sera à l’utilisateur de payer la « taxe Apple ». Dans cette configuration, Twitter gagnerait 7,7 dollars, tandis qu’Apple empocherait le reste.

Quid de l’application Android ? Ce n’est pas évoqué, mais on imagine mal Elon Musk se priver de ce marché. Puisque Google prélève aussi 30 %, il est probable que le tarif fixé par Twitter soit aussi de 11 dollars. Autre possibilité : ne pas s’embêter à développer un achat intégré sur Android et contraindre les propriétaires d’un Samsung, d’un Pixel, d’un Oppo ou d’un Xiaomi à se rendre sur Twitter.com.

À titre de comparaison, faire payer plus cher les propriétaires d’iPhone n’aurait rien d’inédit. Avant Twitter, plusieurs développeurs ont déjà augmenté les prix de leurs abonnements sur iPhone pour inciter leurs clients à basculer sur leur site web (on pense notamment à Spotify).


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.