Elon Musk, qui relance l’abonnement Twitter Blue ce lundi 12 décembre, s’apprête à effectuer un des changements les plus importants depuis son arrivée chez Twitter. Pour mieux refléter les usages, Twitter compte mettre fin à sa limite du nombre de caractères.

En 2017, la fin de la limite des 140 caractères par tweet avait inquiété les utilisateurs de Twitter. Beaucoup s’interrogeaient sur l’impact qu’auraient des tweets deux fois plus longs, alors que Twitter était justement réputé pour aller à l’essentiel. Cinq ans plus tard, plus grand monde ne regrette les 140 caractères. Il faut dire que cette limite n’avait plus aucune réelle justification, puisqu’elle correspondait au nombre de caractères maximal dans un SMS (on pouvait tweeter par SMS avant). À l’heure d’Internet et des messages illimités, pourquoi se limiter ?

Le débat de l’acceptabilité de tweets plus longs pourrait prochainement revenir, alors qu’Elon Musk s’apprête à aller beaucoup plus loin. L’ancienne direction avait multiplié par deux le nombre de caractères autorisés en 2017, Elon Musk s’apprête à la multiplier par… quatorze. Le milliardaire a confirmé à un utilisateur du réseau social par un bref « oui » qu’il comptait étendre cette limite à 4 000 caractères, soit autant que certains articles sur le web. (Selon Wordpress, l’intégralité de cet article en fait 3 915.)

Casser la limite répond à un vrai besoin

Doit-on s’inquiéter de ce changement ? Tout dépend de la forme qu’il prendra. Même si Elon Musk laisse entendre qu’il s’agit de l’un de ses projets (comme la modification des tweets), la réalité est que Twitter travaillait sur la possibilité de publier des messages plus longs depuis plus longtemps. Le compte Twitter Write peut en témoigner, ce projet a plusieurs mois d’existence et aurait, avec ou sans Elon Musk, probablement abouti à un élargissement du nombre de caractères autorisé. Seul problème, l’intégralité de l’équipe est partie en octobre, lorsqu’Elon Musk a repris le réseau social. Il lui faudra donc le reprendre ou recommencer à zéro, sous une nouvelle forme.

Pourquoi autoriser des messages plus longs ? Pour répondre à une demande importante des utilisateurs. Si vous vous rendez régulièrement sur Twitter, vous êtes forcément tombés sur des tweets incluant la capture d’écran d’une note. Cette pratique est extrêmement réputée, y compris chez les personnalités publiques, et correspond au besoin de nombreux utilisateurs de pouvoir s’exprimer plus librement. Des sites comme TwitLonger permettent aussi d’intégrer dans un tweet un lien menant vers la suite d’un message, sans parler des longs threads en plusieurs dizaines de tweets. Twitter est parfaitement conscient de cette demande et sait que sa limite des 280 caractères détériore l’expérience utilisateur.

Après avoir gagné le trophée de meilleur joueur de Ligue 1, Kylian Mbappé avait publié des remerciements sous la forme d’une capture d’écran de ses notes.

Pour réussir cette transition, Twitter devra probablement procéder différemment. Passer de 280 caractères à 4 000 la limite maximale serait exagéré, dans le sens où les fils Twitter deviendraient rapidement illisibles. Le plus probable est que Twitter étende quelque peu la limite maximale (autour des 400 ?), tout en ajoutant la possibilité de glisser une note que l’on pourrait étendre en touchant un bouton. Plus personne n’aurait besoin de faire une capture d’écran de ses notes dans cette configuration, ce qui règlerait un vrai problème.

Demeure cependant une incertitude, qui aura le droit à cette limite de 4 000 caractères ? Sous Elon Musk, Twitter semble destiné à s’améliorer seulement pour ses abonnés payants, tout en continuant d’offrir le service historique aux utilisateurs gratuits. Pour l’instant, les tweets plus longs ne semblent pas liés à Twitter Blue. Mais pour combien de temps ?


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !