Le 28 décembre 2024 est la date butoir fixée par l’Union européenne pour le passage à l’USB-C sur tous les smartphones. D’ici là, Apple devrait avoir sorti deux nouvelles générations de ses iPhone, ce qui laisse certains penser que la marque contournera la loi jusqu’à septembre 2025.

Le port USB-C obligatoire pour tous les appareils électroniques est sur le point de devenir une réalité. Après avoir évoqué un vague « 2024 », l’Union européenne donne maintenant une date précise pour sa loi visant à réduire les déchets électroniques et faciliter la recharge des appareils en Europe.

Dans la directive parue le 7 décembre 2022 au Journal officiel de l’Union, on lit que les constructeurs ont jusqu’au 28 décembre 2024 pour s’adapter à la loi, au risque de ne pas avoir le droit de sortir de nouveaux appareils sur le marché européen. Les smartphones et quelques autres catégories d’appareils devront alors se recharger par USB-C (sauf s’ils n’ont aucun autre port de recharge, l’Union européenne fait une exception pour les appareils qui ne s’alimentent que par induction).

Cette date de mise en œuvre interroge, puisqu’Apple, le constructeur principalement visé par cette directive européenne, a pour habitude de sortir ses produits trois mois plus tôt, en septembre. Certains y voient la preuve qu’Apple n’adoptera jamais l’USB-C, ou contournera au moins jusqu’au bout. La réalité risque d’être différente.

iPhone 15 ou iPhone 17 ?

Sur le papier, la date de 28 décembre 2024 semble mal choisie. Au vu du calendrier d’Apple, elle permet à la marque d’échapper à la directive européenne jusqu’à 2025. D’ici là, Apple devrait sortir trois générations de son smartphone phare :

  • Septembre 2023 : sortie de l’iPhone 15 (les noms sont théoriques), aucune obligation de passer à l’USB-C.
  • Septembre 2024 : sortie de l’iPhone 16, aucune obligation de passer à l’USB-C.
  • 28 décembre 2024 : entrée en vigueur de la directive européenne, tous les smartphones qui sortiront après doivent choisir entre USB-C et recharge seulement sans fil.
  • Septembre 2025 : sortie de l’iPhone 17, le premier iPhone qui ne pourra pas utiliser de port Lightning.
L’iPad passe à l’USB-C, mais pas l’Apple Pencil. // Source : Thomas Ancelle / Numerama
L’iPad 10 est passé à l’USB-C, ce qui empêche de brancher des accessoires Lightning comme l’Apple Pencil. // Source : Thomas Ancelle / Numerama

Apple va-t-il jouer avec la montre, comme certains le suspectent ? Repousser de deux ans le passage à l’USB-C pourrait permettre à la marque de perfectionner sa technologie de recharge sans fil, pour faire l’impasse sur un connecteur physique en 2025. Cependant, cette théorie semble difficilement plausible. On sait qu’Apple prévoit ses lancements plusieurs années en avance et que, au vu du volume de ventes des iPhone, retirer un connecteur physique pourrait être extrêmement périlleux (notamment au niveau du service client : comment diagnostiquer un iPhone qui ne s’allume plus si l’on ne peut plus le brancher ?). La recharge sans fil est aussi plus lente, plus énergivore et ne permet pas le transfert de beaucoup de données rapidement.

En toute logique, les iPhone devraient donc conserver un port de recharge physique au moins plusieurs années. Apple adoptera-t-il l’USB-C au dernier moment, avec l’iPhone 17 ? Là encore, c’est peu probable. Plusieurs sources fiables, dont l’analyste Ming-Chi Kuo, indiquent qu’Apple a demandé à ses fournisseurs de lui fournir des ports USB-C pour toute sa gamme iPhone 15 dès septembre 2023 (à différentes vitesses, puisque l’USB-C n’est qu’un connecteur. La norme USB, elle, n’est pas régulée par l’Union européenne). Apple, par la voix d’un de ses vice-présidents, a d’ailleurs indiqué qu’elle se conformera à la loi.

D’autres signes vont dans le sens d’une transition vers l’USB-C. Tous les iPad et tous les Mac utilisent maintenant le port universel, tandis que la télécommande de l’Apple TV 4K, un produit rafraîchi en novembre 2022, a tronqué son port Lightning pour un port USB-C. La logique voudrait que les autres produits lancés par Apple en mars, comme d’éventuels nouveaux AirPods ou accessoires (clavier, souris…) passent aussi à l’USB-C, avant l’iPhone en septembre 2023.

Financièrement, le passage à l’USB-C pourrait coûter à Apple… sauf si la marque réussit magistralement la transition. Apple prélève aujourd’hui une commission sur les ventes d’accessoires Lightning, ce qui pourrait le pousser à maintenir le connecteur jusqu’au bout. En revanche, si Apple crée un écosystème d’adaptateurs et de nouveaux accessoires adaptés à l’USB-C, elle devrait pouvoir rapidement rentabiliser sa transition. D’autant plus que l’USB-C ne lui est pas inconnue, puisqu’elle l’utilise dans ses Mac depuis 2015.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !