L’iPhone en USB-C est inévitable : Apple confirme le changement à venir, même si cela ne lui fait pas du tout plaisir.

Une petite phrase pour confirmer un grand changement. L’avenir de l’iPhone se fera bien avec la connectique USB-C, même si Apple n’est pas du tout ravi de cette évolution. C’est ce que l’entreprise américaine a confirmé le 26 octobre 2022, par l’intermédiaire de deux de ses plus hauts dirigeants : Craig Federighi et Greg Joswiak.

Invités du Wall Street Journal, les deux hommes ont confirmé que leur groupe sera au rendez-vous de la nouvelle législation européenne destinée à imposer un chargeur et une connectique uniques pour les appareils électroniques de petite taille, comme les smartphones et les tablettes. Mais, à entendre les deux hauts responsables, cette bascule est subie et non choisie.

« Évidemment, nous devrons nous y conformer. Nous n’avons pas le choix », a ainsi lâché Greg Joswiak, vice-président sénior en charge du marketing mondial. Aucun enthousiasme en la matière, donc, car Apple préférait depuis longtemps une autre connectique : le Lightning. Greg Joswiak a d’ailleurs vanté ses mérites et, en creux, critiqué l’USB et les tentatives de normalisation par la loi.

Des critiques fondées et des enjeux économiques

Des arguments qui ne sont pas infondés. avant de déboucher sur une connectique appréciable (l’USB-C a une forme simple, autorisant une connexion de câble dans un sens comme dans l’autre), l’USB a connu toutes sortes de mutations. Ses anciens embouts en témoignent : Type-A et Type-B, puis les micros et les minis, avec des variantes A et B à chaque fois.

En creux, on comprend les critiques d’Apple d’avoir une norme industrielle imposée par la loi, car ce cadre légal peut involontairement brider l’innovation (en empêchant de concevoir quelque chose de mieux) ou reposer sur des bases branlantes (avec un embout mal fichu, comme avec les anciennes générations d’USB, ou avec des spécifications techniques trop rigides ou insuffisantes).

L'iPhone 14 se recharge toujours en Lightning. // Source : Numerama
L’iPhone 14 se recharge toujours en Lightning. // Source : Numerama

Mais il ne faut pas se leurrer : il y a aussi des enjeux économiques pour Apple, car le Lightning est une solution propriétaire. Apple touche une commission sur les accessoires Lightning qu’elle certifie. Avec l’USB Type-C, qui est universel, ce ne sera pas aussi facile. Vu la taille de l’écosystème et le succès de ses produits, le groupe a visiblement préféré attendre le dernier moment.

Une évolution en 2023 ou 2024

La bascule aura donc lieu chez Apple malgré tout, car l’entreprise ne peut pas se passer du marché européen — qui reste l’un des plus importants pour le groupe. Toute la question est de savoir à quelle date : dès 2023, avec l’iPhone 15 ? Ou en 2024, avec l’iPhone 16 ? Le grand manitou du marketing s’est bien gardé de donner une date précise.

Ce sera inévitablement l’une ou l’autre : les règles européennes en la matière vont s’imposer à toute l’industrie à partir de 2024 (pour les ordinateurs portables, il y a un décalage de deux ans). Dans les faits, cela ne concerne pratiquement qu’Apple dans le secteur des smartphones : du côté d’Android, tous les fabricants sont déjà passés à l’USB-C sans vraiment broncher.

On sait que la firme de Cupertino mène des tests avec des prototypes en USB-C. La société a déjà basculé plusieurs de ses produits sur cette connectique, y compris son tout dernier iPad. En plus des tablettes, la transition est observée chez le MacBook. À plus long terme, toutefois, Apple pourrait toutefois abandonner le connecteur au profit d’un iPhone 100 % sans fil.