Le 17 octobre, Jack Dorsey comparaîtra dans le cadre du procès Twitter v. Musk. Étrangement, c’est le patron de Tesla qui l’a inscrit sur sa liste, pas Twitter.

Elon Musk et Jack Dorsey sont amis. Au moment où le patron de Tesla et de SpaceX a tenté de mettre la main sur Twitter au printemps 2022, le créateur du réseau social l’a même soutenu publiquement, en critiquant la direction de l’entreprise qu’il a lui-même créée. En revanche, depuis qu’Elon Musk a décidé de planter Twitter, Jack Dorsey ne s’exprime plus sur l’affaire. Personne ne sait vraiment de quel côté il penche. Pense-t-il qu’Elon Musk a raison ? Ou essaye-t-il de convaincre son ami d’aller au bout de l’opération ?

La réponse à cette question sera peut-être connue le 17 octobre, date de début du procès Twitter v. Musk. Si on pouvait imaginer que Jack Dorsey serait invité à témoigner, il était plus difficile d’anticiper que ce serait le clan Musk qui l’inscrirait sur sa liste des personnes qu’il souhaite voir interrogées. Les avocats d’Elon Musk misent sur Jack Dorsey pour balancer des secrets sur Twitter qui leur permettraient de mettre fin au rachat. Mais Jack Dorsey est-il sur la même longueur d’onde ?

Toujours le fantasme des faux comptes

Rien ne dit que Jack Dorsey sera appelé à la barre le 17 octobre. En revanche, les avocats d’Elon Musk lui ont remis une injonction, ce qui l’oblige à leur fournir toute une série de documents confidentiels. Elon Musk veut que le créateur de Twitter avoue à la justice que le réseau social ment sur le pourcentage de faux comptes, et mise sur cette comparution pour obtenir des informations. Les avocats de Musk veulent que Dorsey témoigne sur l’impact des « spams » sur le business de Twitter, son nombre d’utilisateurs mensuels et la méthodologie de calcul, la manière de repérer les faux comptes et les primes reçues par la direction en fonction des résultats financiers. Elon Musk a aussi inscrit d’autres cadres de Twitter, comme Bruce Falck, dans l’espoir de leur faire avouer des choses.

Pour l'instant, le procès Twitter v. Musk est toujours prévu du 17 au 21 octobre. // Source : Montage Numerama
Le procès Twitter v. Musk aura lieu du 17 au 21 octobre. // Source : Montage Numerama

Est-ce que cette stratégie peut fonctionner ? Devant la justice, il est probable que Jack Dorsey et les autres dévoilent des informations inédites, qui pourraient aller dans le sens d’Elon Musk s’il a bel et bien raison. Cependant, la juge Kathaleen McCormick a déjà prévenu Elon Musk que ce procès n’était pas celui des faux comptes, mais celui d’un milliardaire qui s’est engagé à racheter une entreprise et ne le veut plus. Même si le camp Musk tente d’inverser la donne, il existe une forte probabilité que tout cela ne serve à rien.

Quoi qu’il en soit, ces injonctions pourraient permettre à Elon Musk d’obtenir de nouvelles informations confidentielles sur Twitter, ce qu’il cherche à faire depuis plusieurs mois. Les représentants de Twitter s’inquiètent d’ailleurs de ses intentions réelles et craignent que le but de cette opération soit justement de dérober de la propriété intellectuelle au réseau social.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.