Dans un document envoyé aux autorités financières, Elon Musk annonce renoncer au rachat de Twitter. Problème, on ne sort pas d’un contrat de ce type sur un coup de tête.

Après la saison 1 « Elon Musk veut contrôler Twitter », la saison 2 « Elon Musk rachète Twitter » et la saison 3 « Elon Musk menace de ne plus racheter Twitter », place désormais à ce qui pourrait être l’ultime saison du feuilleton le plus passionnant du monde numérique en 2022. Dans un document adressé aux autorités financières le 8 juillet 2022, on apprend qu’Elon Musk a annoncé à Twitter dans une lettre qu’il mettait fin à l’opération. Elon Musk accuse le réseau social de manque de transparence et renonce complètement à cette acquisition, qui aurait dû lui coûter 44 milliards de dollars. Malheureusement pour lui, ça ne risque pas de se passer comme ça.

Twitter compte aller au bout

Si Twitter a un temps été réticent à son rachat par Elon Musk, le réseau social ne compte pas céder au caprice de l’homme le plus riche du monde. Un rachat de ce type est une opération extrêmement encadrée aux États-Unis. Même si une clause de retrait existe (Elon Musk peut techniquement partir pour 1 milliard de dollars), elle n’est pas activable sur demande. Il ne suffit pas de dire « euh, finalement bof » pour mettre fin à l’acquisition. Twitter compte jouer là-dessus et, par l’intermédiaire du président de son conseil d’administration, fait d’ores et déjà savoir qu’elle ne fera aucun cadeau à Elon Musk. Il doit aller au bout, comme il s’est engagé à le faire. Bret Taylor indique que Twitter n’hésitera pas à poursuivre Elon Musk devant les tribunaux.

Elon Musk accuse Twitter de mensonges

La lettre envoyée par Elon Musk à Twitter est consultable en ligne. Dans cette dernière, les représentants du milliardaire semblent assez formels : « M. Musk résilie l’accord de fusion parce que Twitter est en violation substantielle de plusieurs dispositions de cet accord et semble avoir fait des déclarations fausses et trompeuses ». Il n’y a pas de place pour le conditionnel, Elon Musk entre en guerre contre le réseau social. Il semble peu probable qu’un changement d’avis puisse intervenir.

Que reproche Elon Musk à Twitter ? Quelques heures avant cette annonce surprise, nous nous demandions sur Numerama si Elon Musk était sur le point d’abandonner le rachat de Twitter. Depuis plusieurs semaines, le milliardaire répète en boucle que Twitter ment sur le pourcentage de faux comptes sur la plateforme, ce qui est l’argument qu’il a choisi pour dire que la valeur de Twitter est surestimée. On peut toutefois douter de son honnêteté, tout le monde dit depuis des mois que Twitter vaut beaucoup moins que 44 milliards de dollars. Elon Musk a peut-être mis trop de temps à s’en rendre compte et souhaite maintenant s’en sortir le plus vite possible.

Quel épilogue pour le rachat de Twitter par Elon Musk ?

Au vu des derniers épisodes, il semble de moins en moins probable de voir Elon Musk à la tête de Twitter un jour. Si la bataille risque d’être féroce dans les prochaines semaines, Elon Musk peut toujours dire qu’il n’a pas réussi à sécuriser les fonds nécessaires pour activer la clause de 1 milliard de dollars, tandis que Twitter va sans doute prier pour que sa valeur ne s’effondre pas et qu’Elon Musk n’entraîne pas sa chute brutale (en after-hours, l’action est tombée d’environ 6%). Notons tout de même que, dans la lettre envoyée aux autorités financières, l’entourage de Musk ne mentionne pas la clause une fois. On peut imaginer que le milliardaire espère s’en sortir sans payer, peut-être même en obtenant une forme d’indemnité, parce qu’il mise sur les « mensonges » de Twitter pour assurer qu’on a abusé de sa confiance.

Si le rachat de Twitter échoue, Elon Musk aura réussi un des coups médiatiques les plus forts de ces dernières années, sans rien réellement faire. Certains suspectaient cet épilogue dès le début, ils pourraient bien avoir raison. Le milliardaire nous prouve une nouvelle fois qu’il ne faut jamais boire ses paroles.