L’iPhone 14 pourrait bien coûter plus cher que l’iPhone 13, avec un prix d’achat moyen progressant de 15 %. C’est la projection d’un analyste spécialiste d’Apple.

Pour la première fois depuis 2017, les prix de l’iPhone pourraient augmenter. Aujourd’hui, on peut obtenir le dernier smartphone d’Apple pour 809 euros (iPhone 13 mini), 909 euros (iPhone 13), 1 159 euros (iPhone 13 Pro) ou 1 259 euros (iPhone 13 Pro Max). Demain, la facture pourrait être plus élevée. L’analyste Ming-Chi Kuo, spécialiste du secteur, parie sur une augmentation du prix moyen de 15 %, autour de 1 000-1 050 dollars par client (en prenant en compte que l’iPhone 13 Pro coûte 999 dollars aux États-Unis).

Une augmentation pour tous les iPhone 14 ?

Au vu du contexte économique global (pénurie de composants, guerre en Ukraine, parité euro/dollar, inflation…), une augmentation du prix des iPhone ne serait pas surprenante. Samsung vient de faire pareil avec ses Galaxy Z Fold 4 et Galaxy Z Flip 4, Meta a de son côté augmenté le prix de son casque VR Quest 2… La tendance sur le marché des nouvelles technologies est à la hausse.

Cependant, on peut se demander jusqu’où Apple peut vraiment aller. En 2017, avec l’iPhone X, la marque avait été très critiquée pour son prix de 999 dollars / 1 159 euros. Elle n’y a depuis plus touché, ce qui avait tendance à nous rassurer sur d’éventuelles futures augmentations. Si les iPhone prennent réellement 15 %, ce qui donnerait un prix d’appel autour des 1 330 euros pour l’iPhone 14 Pro, on imagine que la fronde pourrait être sévère.

Tout ceci est d’autant plus mystérieux que Kuo ne précise pas la liste des modèles concernés. Les Pro seront-ils les seuls plus chers ? Ou l’iPhone 14 classique s’apprête-t-il, lui aussi, à dépasser les 909 euros ? Autre élément à prendre en compte : la disparition du modèle mini devrait mathématiquement faire augmenter le prix d’appel, de quoi relativiser sur les 15 % moyens annoncés.

IPhone 14
L’iPhone 14 Pro n’aurait pas d’encoche et utiliserait la puce A16 Bionic, contrairement à l’iPhone 14. // Source : Jon Prosser / Ian Zelbo

Plus de stockage pour compenser ?

Même si Ming-Chi Kuo ne dit rien là-dessus, plusieurs médias ont fait le lien entre cette annonce et un article des analystes de TrendForce paru en juin 2022. Selon eux, l’iPhone 14 Pro sera décliné en trois capacités de stockage : 256 Go, 512 Go et 1 To. Pourquoi ça compte ? Parce que l’iPhone 13 Pro commence à 128 Go aujourd’hui, tandis que le modèle 256 Go coûte 1 279 euros, soit un prix proche des 1 300 euros annoncés.

Apple va-t-il augmenter le stockage pour faire avaler la pilule ? C’est possible, d’autant plus que cela serait assez rentable pour la marque (une barrette de 256 Go de stockage ne lui coûte pas autant que l’augmentation qu’elle souhaiterait facturer aux consommateurs). Ce scénario pourrait être rassurant pour celles et ceux qui veulent un iPhone 14 normal qui, avec son stockage de 128 Go, pourrait être épargné par l’augmentation.