L'industrie informatique tout entière traverse une grave crise. Une pénurie de semi-conducteurs immobilise bon nombre d’entreprises qui ne peuvent plus produire certains composants essentiels au bon fonctionnement de notre univers connecté. Mais d’où vient la crise exactement ? Et quelles en sont les conséquences pour vous ?

Taïwan traverse actuellement l’une des pires vagues épidémiques de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Depuis le début du mois de mai 2021, les chiffres de contamination sur l’île explosent en raison d’un rythme de vaccination lent et de l’émergence des variants étrangers sur le territoire. Pour tenter de juguler la crise, les autorités ont donc imposé des confinements locaux dans certaines régions, notamment dans le comté de Miaoli où se trouvent des usines indispensables à la production d’appareils électroniques.

La pénurie de semi-conducteurs que l’industrie traverse depuis l’année dernière n’est donc pas prête de s’arrêter. Pour bien comprendre quelles conséquences cette crise peut avoir, revenons à ce qui l’a causée.

D’où vient la pénurie de semi-conducteurs ?

La plupart des puces utilisées dans nos appareils électroniques sont construites à Taïwan, notamment par TSMC qui fournit des semi-conducteurs pour Apple et bien d’autres constructeurs. La pandémie de Covid qui a mis le monde à l’arrêt l’année dernière a empêché les usines locales de tourner et a donc provoqué un énorme creux dans production.

Ajoutez à ça une demande qui a explosé en raison du télétravail et vous obtenez une industrie entière qui se grippe complètement, incapable de répondre à la demande croissante.

Pour faire simple, le Covid réduit l’offre et accélère la demande.

Quels gadgets sont particulièrement touchés ?

Hé bien, environ tous. La pénurie est d’autant plus difficile à gérer qu’aujourd’hui l’informatique s’est immiscée dans tous les aspects de nos vies. Nos ordinateurs comme nos thermostats ou nos ampoules connectés embarquent des semi-conducteurs. Si un produit est « intelligent », il y a de fortes chances qu’il embarque des processeurs en tout genre, particulièrement difficiles à trouver en cette période.

L’iPad Pro 12,9 pouces est touché par la pénurie // Source : Apple

Au rayon des entreprises le plus connues, on peut citer Apple qui a du mal à produire son iPad Pro mini LED ou Samsung qui a du réduire la cadence de construction de son Galaxy Fold. « Nous nous attendons à être limités par l’offre, pas la demande », a expliqué Tim Cook début mai, ajoutant que c’est surtout les iPad et les Macs qui souffriront le de cette pénurie.

Même écho du côté de Sony qui expliquait que « même en produisant beaucoup plus de PlayStation 5 l’année prochaine, nos volumes ne pourraient pas répondre à cette demande. »

Pourquoi les gamers sont particulièrement concernés ?

Les confinements partout dans le monde ont alimenté l’intérêt pour les consoles. Bloquée chez elle, une bonne partie de la population a tenté de tromper l’ennui en achetant des modèles en tout genre. C’est pour cela que les PlayStation 5 et les nouvelles Xbox sont particulièrement difficiles à trouver aujourd’hui.

Les joueurs et joueuses PC ne sont pas épargnés non plus, puisque la production de cartes graphiques est fortement ralentie aussi. Le secteur était déjà sous tension avant même l’irruption de la pandémie, car le minage de cryptomonnaies (particulièrement gourmand en puissance de calcul et en carte graphique) a explosé ces dernières années. Résultat, il est particulièrement difficile de trouver ces accessoires pourtant indispensables au bon fonctionnement d’un PC de jeu. La demande est telle que des trafics de contrebande de carte graphique ont vu le jour.

Pourquoi cela touche aussi les voitures  ?

On pourrait croire que les voitures seraient épargnées par cette crise qui touche surtout les objets connectés en tout genre. Mais ce serait oublier que nos automobiles actuelles sont des véritables ordinateurs sur roues.

Derrière les systèmes d’autopilote et d’aide à la conduite se cachent en réalité des cartes graphiques qui font des milliers de calculs à la seconde pour assurer un trajet le plus sûr possible. La pénurie de semi-conducteurs impacte donc aussi la production de véhicules. Des entreprises comme Tesla, Ford, Volkswagen ou Land Rover ont réduit leurs débits et licencié une partie de leur force de travail pour s’adapter.

On estime que 3,9 millions de voitures au moins ne verront pas le jour en 2021 à cause de la pénurie.

Quand peut-on attendre un retour à la normale ?

Selon l’institut de recherche Gartner, la situation actuelle pourrait bien durer jusqu’à la mi-2022 au moins. Construire une chaine de production ne se fait pas du jour au lendemain. Il est donc quasi impossible d’augmenter la cadence pour le moment.

Comment s’équiper malgré la pénurie ?

Si vous souhaitez tout de même acheter un nouvel ordinateur ou une console de nouvelle génération, le mieux à faire est de rester à l’affut pour tenter de trouver des stocks disponibles chez les web marchands.

Chez DealLabs par exemple, on peut trouver une page dédiée à la PS5 qui est mise à jour dès qu’un marchand a des consoles en stock. D’autres sites comme Matériel.net vous proposent de recevoir une alerte par mail dès qu’un produit est en stock. Diversifiez aussi vos habitudes de shopping en scrutant plusieurs marchands. Le nouvel iPad a ainsi été rapidement indisponible sur le magasin Apple alors que d’autres revendeurs en avaient en stock.

En somme, il faut faire avec vos gadgets en tout genre la même chose que ce que vous devez faire pour trouver un créneau de vaccination : marteler F5 et espérer que ça marche.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo