Trois mois après avoir convaincu Twitter d’accepter son offre de rachat, Elon Musk a changé d’avis. Le milliardaire accuse le réseau social de mentir et ne veut plus devenir son propriétaire. De son côté, Twitter compte le forcer à honorer sa promesse.

En attendant la sortie de la série Netflix sur le vrai faux rachat de Twitter (il y aurait de la matière, non ?), les derniers rebondissements sur cette affaire rocambolesque devraient nous occuper tout l’été. Pour rappel, Elon Musk avait décidé en avril 2022 de partir à l’assaut de Twitter, d’abord en devenant un de ses principaux actionnaires, ensuite en formulant une offre de rachat de l’entreprise (44 milliards de dollars, avec pour objectif de sortir le réseau de la bourse). Au vu de la générosité de l’offre, Twitter n’avait pas eu d’autre choix que de dire oui et, en théorie, aurait rapidement dû devenir une propriété du patron de Tesla et SpaceX. Problème, avec Elon Musk, les mariages sont rarement heureux.

Quelques semaines après avoir signé un accord avec Twitter, Elon Musk a commencé à dégrader publiquement les cadres de l’entreprise tout en déclarant partout que Twitter mentirait sur le pourcentage de faux comptes. Après avoir d’abord mis son rachat en pause, Elon Musk a annoncé le 8 juillet 2022 qu’il ne voulait plus du tout de Twitter. Est-ce la fin du feuilleton ?

Quelles suites possibles pour l’affaire Elon Musk-Twitter ?

Soyons clairs, nous ne sommes ni devins, ni experts en économie. Ce qu’il adviendra du deal Musk/Twitter est encore très mystérieux et nous ne prétendons pas que nous aurons raison (qui aurait imaginé autant de rebondissements en si peu de temps ?). Cependant, le contrat signé entre Musk et Twitter contient des clauses précises. En les analysant, on peut imaginer certaines issues.

Scénario 1 : pas de rachat, Elon Musk s’en sort grâce à la clause d’1 milliard

Vous le savez sans doute si vous avez déjà lu des articles sur cette affaire, une clause d’1 milliard de dollars existe et permet, techniquement, à Twitter ou à Elon Musk, d’annuler leur accord. Cependant, elle ne peut pas être activée facilement. Elon Musk ne peut pas dire qu’il ne veut plus de Twitter, payer 1 milliard et s’en aller. Cette clause n’est valable que pour des raisons précises, comme si le milliardaire ne trouvait pas les fonds pour financer son deal (ou si Twitter recevait une offre plus élevée, dans l’autre sens).

Est-il possible qu’Elon Musk paye 1 milliard à Twitter pour s’en sortir ? Oui, mais seulement s’il arrive à justifier l’activation de cette clause (on sait qu’il a récemment arrêté de discuter avec ses partenaires financiers). Mais au vu des autres arguments qu’il met en avant, on peut imaginer que Twitter ne s’en satisfera pas. On remarquera d’ailleurs que l’entourage d’Elon Musk ne mentionne la clause nulle part, comme s’il n’avait pas l’intention de la payer.

Scénario 2 : pas de rachat, Elon Musk condamné à verser plusieurs milliards

Le plus probable est que Twitter attaque Elon Musk en justice, afin de le forcer à finaliser son deal. Mais est-il souhaitable de se vendre à quelqu’un qui ne veut pas de vous ? Pour permettre à Elon Musk de partir après les avoir plantés (ce qui pourrait avoir une conséquence terrible sur le futur de Twitter), les avocats du réseau social demanderont sûrement beaucoup d’argent. Si le tribunal tranche en faveur de Twitter (ou qu’Elon Musk accepte de négocier un accord à l’amiable), alors il pourrait avoir à verser plusieurs milliards de dollars au réseau social pour se libérer de son engagement. Le fait qu’Elon Musk insulte sur Twitter des cadres de Twitter constitue déjà un non-respect du contrat, ce qui pourrait se retourner contre lui en cas de passage devant les tribunaux.

Seule inconnue : que se passerait-il si Elon Musk est condamné et qu’il refuse de payer ?

Scénario 3 : pas de rachat, Elon Musk s’en sort gratuitement

C’est sans doute le scénario espéré par le créateur de SpaceX : que la cour lui donne raison, pour qu’il puisse s’en aller gratuitement. Est-ce possible ? Oui, si les avocats d’Elon Musk sont très convaincants et si les « mensonges » de Twitter sont avérés. Il est peu probable que les faux comptes motivent vraiment Elon Musk dans sa quête d’abandon, mais si Twitter avait vraiment caché des informations, alors la justice pourrait donner raison à Elon Musk. Ce scénario reste tout de même difficile à imaginer. Il est de notoriété publique que Twitter a un problème de faux comptes. La probabilité qu’Elon Musk ait découvert ça récemment est faible.

Action Twitter
Depuis l’annonce du rachat, l’action de Twitter ne cesse de tomber. Elle devrait s’effondrer à l’ouverture lundi 11 juillet. // Source : Google Stock

Scénario 4 : Elon Musk change d’avis et rachète Twitter

Ce scénario est-il vraiment improbable, au vu du personnage qu’est Elon Musk ? Il y a quelques jours, malgré sa défiance déjà exprimée publiquement, Elon Musk avait pris part à une séance de questions/réponses avec les employés de Twitter où il semblait toujours aussi intéressé par l’entreprise. Une fois le séisme passé, nous ne serions pas étonnés de le voir rediscuter avec Twitter (peut-être en négociant des choses en échange ?). Il est possible qu’il décide finalement de lui-même de racheter Twitter, comme si de rien n’était.

Scénario 5 : Elon Musk forcé à racheter Twitter, mais est-ce une bonne idée ?

Enfin, si les deux partis ne tombent pas d’accord, la justice pourrait considérer l’accord irrévocable et contraindre Elon Musk à tenir son engagement. Un scénario souhaitable pour personne. Elon Musk perdrait beaucoup d’argent et serait frustré, Twitter serait racheté par un individu potentiellement dangereux pour son avenir.

À quelle échéance tout cela va-t-il se produire ? Difficile à dire. Si l’affaire va vraiment devant les tribunaux, alors son dénouement prendra beaucoup de temps. Dans le cas inverse, si les deux partis discutent intelligemment, alors nous pourrions savoir ce qu’il adviendra à Twitter, d’ici la fin de l’été. Bref, le feuilleton est loin d’être fini.