Sony semble avoir appris de la réussite de Microsoft. L’entreprise japonaise serait enfin en train de préparer une offre de jeu par abonnement semblable au Xbox Game Pass. La preuve que la croissance de Sony n’est peut-être pas que dans les PS5.

Sony semble préparer de grandes choses pour l’année 2022. Une indiscrétion venant de Bloomberg a en effet révélé que la multinationale japonaise prévoyait de lancer, en 2022, un service concurrent au Xbox Game Pass de Microsoft.

Microsoft à une longueur d’avance

Le projet, pour le moment surnommé « Spartacus », permettrait de jouer en ligne à de nombreux jeux PS4 et PS5, ainsi qu’a des titres plus anciens, sortis sur PS1, PS2, PS3 et PSP. L’offre ressemble un peu à ce que Nintendo propose avec le Nintendo Switch Online (qui permet aussi de jouer à de vieux jeux) et vient en fait attaquer frontalement l’offre de Microsoft.

Il faut dire que Sony a du retard à combler sur ce terrain. Si l’entreprise a vendu plus de consoles que Microsoft, les offres d’abonnement de Sony (PlayStation Plus et PlayStation Now) ne rivalisent pas avec ce que peut offrir le Xbox Game Pass. Le service de Microsoft est intégré nativement sur Windows 11, permet de jouer à des jeux dès leurs sorties et compterait, aux dernières nouvelles, 18 millions d’abonnés (contre 3,2 millions pour Playstation Now). Les acquisitions récentes de studio par Microsoft ont aussi rendu le catalogue très attractif. En face, le catalogue de Playstation Now est un peu chiche en titre récent et la qualité du streaming laisse parfois à désirer.

sony-playstation-now-interface

L'interface du service PlayStation Now

Source : Sony

Pourtant les abonnements de jeu et le cloud gaming ont le vent en poupe ces derniers temps. L’investissement de Microsoft dans le Game Pass en est une preuve, tout comme la nouvelle offre de Nvidia qui propose, pour 100 euros les 6 mois, un abonnement permettant de louer des cartes graphiques RTX 3080 pour jouer à vos titres préférés en streaming. Au moment où la pénurie de semi-conducteurs empêche Sony de vendre autant de PS5 qu’il aimerait, les abonnements sont un investissement tactique intéressant. Pénurie ou non, l’argent d’un abonnement tombe tous les mois.

Une simplification de l’offre bienvenue

Effacer la distinction entre le service PlayStation+ et Playstation Now permettra aussi à Sony de simplifier son offre. Plus besoin de savoir quel abonnement offrent les jeux rétro ou les jeux en streaming. Tout l’écosystème Sony sera accessible selon un mécanisme de guichet unique, qui offrira plusieurs tarifs pour satisfaire les besoins de chacun et chacune.

Il n’est donc pas étonnant de voir Sony mettre les bouchées doubles pour développer une offre d’abonnement capable de rivaliser avec celle de Microsoft. L’entreprise a accumulé un certain retard technique et se doit maintenant de prouver que son avenir n’est pas uniquement lié à la vente de consoles, année après année.

Ce changement devrait arriver au printemps 2022. Sony aura donc mis le temps à se convertir aux bienfaits du jeu par abonnement, mais au moins l’entreprise semble faire des progrès.