Comme Nintendo, Sony est contraint de revoir ses prévisions à la baisse concernant la production de la PS5. Ce qui veut dire qu'elle va être encore plus difficile à trouver...

« Vais-je être en mesure de trouver une PS5 pour garnir le pied de mon sapin de Noël ? » est la question qui doit tarauder nombre de joueuses et joueurs intéressés par la console de Sony. La situation reste très tendue : alors que le produit s’apprête à fêter ses un an, il reste toujours très, très rare dans les magasins. Et les choses ne risquent pas de s’améliorer d’ici mars 2022, à en croire un nouveau rapport de Bloomberg publié le 11 novembre. 

Selon des sources du média, la multinationale japonaise continue de subir la pénurie de composants liée à la pandémie de coronavirus — à laquelle viennent s’ajouter des soucis de logistique. Par conséquent, les prévisions de production ont été revues à la baisse : de 16 à 15 millions. Le hic ? Sony prévoit d’écouler 14,8 millions de PS5 d’ici la fin de l’exercice fiscal en cours (le 31 mars 2021) — soit autant que la PS4 en son temps. Cet objectif, maintenu, ne laisse aucune marge de manœuvre à l’entreprise et pourrait ne pas être rempli.

Source : Louise Audry pour Numerama

Bon courage pour trouver une PS5 d’ici mars 2022

C’est une situation bien évidemment embarrassante pour Sony, qui espérait sans doute offrir un deuxième Noël beaucoup plus confortable à la PS5. À l’arrivée, la console continuera d’être une denrée rare, ce qui ne manquera pas de frustrer celles et ceux qui patientent déjà depuis des mois pour mettre la main dessus. Sony n’est pas le seul acteur du marché à subir la pénurie globale. Il est tout aussi difficile de dénicher une Xbox Series X, tandis que Nintendo a déjà anticipé un volume de ventes inférieur à ses prévisions initiales. De son côté, Valve a repoussé le lancement du Steam Deck.

Le souci n’est pas sans conséquence sur le rythme de croisière de la PS5, partie pour battre des records mais dont les performances commerciales restent inhibées. Si elle est devenue la console de Sony ayant franchi la barre des 10 millions d’unités écoulées le plus rapidement, elle peine désormais à soutenir la comparaison avec la PS4. Sony a pu distribuer 5,6 millions de PS5 entre avril et septembre 2021 — contre 6,2 millions de PS4 sur une période similaire (en 2014). Au regard de sa popularité, la PS5 est censée faire beaucoup mieux. Sauf qu’elle n’existe pas dans les rayons.

Sony espère pouvoir se rattraper sur le futur exercice fiscal, qui débutera le 1er avril 2022 et se terminera le 31 mars 2023. La multinationale table sur 22,6 millions de PS5 vendues, une mission qui s’avèrera impossible si la crise se poursuit. Pour sa deuxième année pleine, 17,7 millions de PS4 avaient trouvé preneurs.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo