Sony permet désormais aux propriétaires d'une PS5 d'augmenter la capacité de stockage, grâce à une mise à jour du système d'exploitation de la console. L'installation est compliquée.

Depuis le lancement de la PS5, les propriétaires doivent composer avec un problème de taille, au sens propre du terme : la capacité de stockage n’est pas très élevée (moins de 700 Go) et il n’est pas possible de l’étendre. Sony avait promis que la fonctionnalité permettant d’augmenter cette capacité arriverait cette année. C’est finalement le cas, grâce à une mise à jour du système d’exploitation disponible depuis le 15 septembre. Cette opportunité avait d’abord été proposée en bêta.

Si Microsoft commercialise, depuis la sortie de la Xbox Series S et de la Xbox Series X, des cartes mémoires propriétaires (une solution plug’n’play), il  faudra sortir l’huile de coude sur PS5. Pour gonfler le stockage de la console, il faut installer un SSD compatible dans le compartiment prévu pour cela. Et comme le montre la FAQ complète publiée par Sony le 29 juillet, la manoeuvre pourra s’avérer complexe pour les néophytes.

Source : Louise Audry pour Numerama

Bon courage pour mettre un SSD dans la PS5

Avant de passer à l’étape installation (finalement la plus simple), il faut procéder à plusieurs vérifications. Le but ? S’assurer que le SSD qu’on veut mettre dans sa PS5 est bien compatible. À ce sujet, Sony partage plusieurs détails auxquels l’accessoire doit répondre. Il y en  a un qui risque d’en étonner plus d’un : le SSD doit être équipé d’un dissipateur de chaleur (il faut parfois l’installer soi-même).

Voilà les critères de compatibilité :

  • Interface : PCIe Gen4 x4 M.2 NVMe SSD ;
  • Capacité : entre 256 Go et 4 To ;
  • Vitesse de lecture minimum : 5500 Mo/s ;
  • Largeur : 22 mm (25 mm avec le dissipateur de chaleur) ;
  • Longueur : 30 mm, 42 mm, 60 mm, 80 mm ou 110 mm ;
  • Épaisseur : 11,25 mm au total ;
  • Placement : l’espace sous le SSD doit être inférieur à 2,45 mm, l’espace au-dessus du SSD doit être inférieur à 8 mm.

Toutes ces recommandations effrayantes ne garantissent même pas une compatibilité, comme stipulé par Sony : «  Sony ne peut pas garantir que tous les SSD M2 répondant à ces critères fonctionneront sur votre console et n’aura aucune responsabilité dans la sélection, les performances ou l’utilisation de produits tiers.  » Avec un peu de chance, les fabricants de SSD finiront par apposer un macaron ‘Compatible avec la PS5’ afin d’aiguiller au mieux les joueuses et les joueurs. 

Avant d’installer le SSD, il faut :

  • S’assurer qu’il est au bon format ;
  • Vérifier ses mensurations ;
  • S’assurer qu’il dispose d’un dissipateur de chaleur ;
  • Installer un dissipateur de chaleur au besoin ;
  • S’assurer que les mensurations, avec le dissipateur de chaleur, sont toujours les bonnes.

Une fois que vous êtes sûrs de vous, vous pourrez insérer le SSD dans le compartiment situé sous la plaque blanche inférieure. Il suffit de se munir d’un tournevis et de suivre les indications fournies par Sony. Celles et ceux qui ont déjà monté un PC n’auront aucun problème.

Mettre un SSD dans sa PS5 // Source : Sony

Combien ça coûte ?

Dans un article publié le 29 juillet, Finder rapporte que le SSD Firecuda 530 de Seagate fonctionnera sur PS5. Les tarifs (avec dissipateur de chaleur) sont les suivants : 169,90 € (500 Go), 279,90 € (1 To), 589,90 € (2 To) et 1 109,90 € (4 To). À titre de comparaison, la carte mémoire Xbox est vendue 250 €.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo