Le Battle Royale Apex Legends, concurrent de Fortnite, est désormais disponible sur Nintendo Switch. Est-ce que le portage offre une expérience de jeu décente ?

Les nombreux propriétaires d’une Nintendo Switch vont pouvoir lâcher un peu Fortnite pour découvrir l’un de ses concurrents dans le genre Battle Royale : Apex Legends. Alors que le jeu de Respawn Entertainment, édité par Electronic Arts, vit actuellement sa huitième saison, le portage Switch est disponible depuis le 9 mars sur l’eShop. Il s’agit d’un jeu free-to-play, signifiant qu’on n’est pas obligé de payer pour en profiter.

Premier point à garder en tête, cette version n’est pas spécifique à la Nintendo Switch. On retrouve le même contenu que sur PC, Xbox One et PS4 en termes de personnages, de modes de jeu, d’objets à débloquer/acheter et de gameplay. Dès le lancement, il sera même possible de jouer avec les joueurs d’autres plateformes grâce à la fonctionnalité cross-play — activée par défaut. En revanche, la progression partagée n’est pas encore autorisée, comme précisé par Chad Grenier, directeur du jeu, dans un entretien accordé à Nintendo Life le 8 mars.

Surprise : la version Switch d’Apex Legends est la pire

Au regard de son argument compétitif, Apex Legends a besoin d’un socle technique solide pour être plaisant à jouer. La Nintendo Switch n’étant pas connue pour sa puissance, on avait quelques doutes au sujet de la qualité du portage. Une fois encore, le studio Panic Button, spécialiste à qui l’on doit déjà l’édition Switch de Doom Eternal, est parvenu à faire des miracles.

S’il faut fermer les yeux pendant la phase d’arrivée sur la carte (plongée dans un flou qui n’augure rien de positif pour la suite) force est de reconnaître que les développeurs sont parvenus à assurer en matière de fluidité. Certes, le framerate passe de 60 à 30 fps mais, au moins, il parvient à rester constant — même quand l’action s’emballe un peu.

C’est aussi sur la profondeur de champ que Panic Button s’en sort avec brio. Elle est suffisamment élevée pour ne pas pénaliser la joueuse ou le joueur quand il faut déceler un ennemi au loin. En revanche, il est quand même nécessaire de disposer d’une bonne vue : réduite à 720p au maximum (sur le dock), la définition n’offre pas un confort visuel suffisant pour bien distinguer les différents détails qui peuplent les environnements. C’est encore plus vrai en mode portable, pénalisé par un écran trop petit pour la somme d’informations susceptibles de s’afficher en même temps.

Pour parvenir à faire tourner Apex Legends correctement sur Nintendo Switch, Panic Button a dû consentir à des sacrifices. Il faut donc faire une croix sur les effets visuels poussés, les textures de qualité et les décors très bien détaillés. Sur la console de Nintendo, il arrive parfois que des éléments s’affichent tardivement, une preuve que la Switch est poussée dans ses derniers retranchements avec ce jeu très exigeant. L’expérience demeure jouable, à partir du moment où on met de coté quelques unes de ses exigences.

Apex Legends sur Switch // Source : Capture d’écran Switch

Apex Legends est compatible avec la fonctionnalité cross-play, qui permet de mélanger les joueurs Switch, Xbox One, PS4 et PC sur les mêmes serveurs. On conseillera de la désactiver sur Switch pour des raisons évidentes d’équité : il est pénalisant de jouer avec un framerate inférieur — moins de fluidité et, par ricochet, de réactivité — et des graphismes moins détaillés — on voit moins bien. Pour ne pas enchaîner les sessions frustrantes, il vaut mieux profiter d’Apex Legends avec des gens qui sont sur un même pied d’égalité — surtout si vous effectuez vos premiers pas dans le jeu. Le cross-play, si bienvenu soit-il, peut parfois être une fausse bonne idée dans certains cas. Par chance, il est optionnel sur Apex Legends.

La version Switch d’Apex Legends profite quand même de deux spécificités : les vibrations HD et les commandes par mouvements pour viser en bougeant sa console grâce au gyroscope. On peut régler la précision et la sensibilité de la technologie, mais cela reste contre-indiqué pour un jeu compétitif réclamant des réactions rapides et instinctives. Là encore, cette option peut être désactivée dans les paramètres.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo