Le studio derrière Fortnite envoie des V-Bucks aux joueurs sur iOS et Mac, pour les dédommager, après avoir initié une série d'actions en dehors du cadre de leur contrat de distribution avec Apple, ayant conduit à un blocage du jeu.

C’est un geste commercial que sauront sans doute apprécier les joueurs et les joueuses de Fortnite. Dans un message paru sur Twitter le 6 novembre, le studio en charge du jeu vidéo phénomène annonce l’octroi de V-Bucks additionnels (la monnaie virtuelle dans Fortnite, qui permet d’acheter notamment des objets cosmétiques pour personnaliser son avatar en jeu) à certains comptes.

« Comme les joueurs sur Mac et iOS sont privés de mises à jour de Fortnite, nous avons commencé à accorder un bonus V-Bucks aux joueurs de ces plateformes — à dépenser sur n’importe quelle plateforme », écrit le compte officiel du jeu. Si vous êtes éligible, vous avez déjà dû recevoir le virement, car l’entreprise prévoyait de boucler l’envoi de ces bonus d’ici le 9 novembre 2020.

Epic Games, le studio derrière Fortnite, précise que dans le cas des joueurs et des joueuses sur iOS, le bonus reçu est égal au solde actuel de V-Bucks non dépensés achetés sur l’App Store. Quant à sa communauté sur Mac, le bonus égal au solde actuel de V-Bucks non dépensés achetés chez Epic. Du fait des blocages sur Mac et iOS, il faudra passer par des solutions alternatives, comme Windows ou Android.

Fortnite : Save the World // Source : Epic Games

Apple et Epic sont toujours en procès

Les déboires de Fortnite sur les plateformes d’Apple trouvent leur point d’origine dans le bras de fer entre Epic Games et la firme de Cupertino. Mi-août, le studio avait annoncé une réduction permanente de 20 % du prix de sa monnaie virtuelle, à la condition de passer par son propre service maison de paiement. Pour Epic, il s’agissait de contourner la part de 30 % qu’Apple prélève sur tout achat via iOS, en échange de la distribution sur l’App Store, des facilités de monétisations et une mise en relation des développeurs et des clients Apple.

Apple a répliqué avec force en bannissant Fortnite de l’App Store, privant les joueurs et les joueuses des nouvelles mises à jour du jeu. L’affaire s’est ensuite judiciarisée aux États-Unis avec plusieurs audiences devant les tribunaux. Il semble qu’aucune issue ne soit à espérer à très court terme. Cela risque au contraire de prendre du temps, si toutes les voies de recours sont empruntées par Apple ou Epic.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo