Epic Games annonce une baisse permanente de 20 % du prix de sa monnaie virtuelle, les V-Bucks. Il s'agit d'une critique frontale des taxes de 30 % prélevées sur Android et iOS.

Epic Games a annoncé la création du « Fortnite Mega Drop » ce 13 août 2020 dans un billet de blog, qui est présenté comme une « promotion permanente » de – 20 % offerte à tous les joueurs et joueuses qui souhaitent se procurer de la monnaie virtuelle dans le jeu de construction et de survie.

Fortnite est un jeu gratuit : il est possible de dépenser de l’argent en ligne pour acheter des V-Bucks, qui permettent aux fans de se procurer des améliorations cosmétiques comme des habits (skins), des décorations d’armes ou des danses particulières.

Jusqu’ici, pour acheter  1 000 V-Bucks, il fallait débourser 9,99 dollars. À présent, le tarif sera de 7,99 dollars, sur toutes les plateformes (PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, PC et Mac). Cette « réduction permanente » cache en fait une critique à peine masquée d’Apple et Google, et de leur système de prélèvement de 30 % des revenus des applications téléchargées depuis l’App Store ou le Play Store.

Exemple de futur paiement dans l’app iOS Fortnite // Source : Epic Games

Epic Games continue sa bataille contre Apple et Google

Epic Games annonce la couleur frontalement dans son communiqué, en montrant une capture d’écran de la manière dont il sera désormais possible d’acheter des V-Bucks dans l’app Fortnite. Les joueuses et joueurs auront le choix entre « payer par l’App Store » (ou « payer par le Play Store) », ce qui leur coûtera 9,99 dollars, ou bien de passer par la nouvelle solution interne « Epic Direct Payment » et de ne payer que 7,99 dollars. Évidemment, tout le monde choisira de passer par la solution la moins coûteuse.

« Actuellement, quand vous utilisez la solution de paiement d’Apple et Google, Apple et Google prélèvent une commission de 30 %, et les -20 % de réduction ne s’appliquent pas. Si Apple et Google venaient à baisser leurs commissions dans le futur, Epic vous fera bénéficier de ces économies. »

Ces économies pour les joueurs ont un coût : le studio américain de jeux vidéo a décidé d’absorber la différence pour faire comprendre son positionnement. Epic Games est en guerre contre le système des deux géants de la tech depuis longtemps. Dès 2018, le studio avait décidé de ne pas mettre Fortnite sur le Google Play Store et d’encourager les joueurs à passer par l’APK, ce qui présente plus de risques pour eux, mais permettait de contourner les 30 % de prélèvements. Ce n’est qu’en avril 2020 que l’entreprise a cédé face à Google et accepté de mettre son app à disposition dans le magasin d’applications sur Android.

En décembre 2019, Epic Games avait tenté de demander à nouveau à Google de faire un effort, mais Google avait refusé. « Google Play dispose d’un business model et d’une politique de facturation qui nous permet ensuite d’investir dans notre plateforme et des outils pour aider les développeurs à construire des solides projets, tout en protégeant nos utilisateurs », avait défendu la multinationale dans un communiqué.

Crédit photo de la une : Epic Game

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo