Netflix n'a gagné que 2,2 millions de nouveaux abonnés payants au troisième trimestre de l'année 2020 : c'est un peu moins que ce qu'il avait anticipé, mais c'est cohérent avec la croissance spectaculaire de nouveaux abonnés des 6 mois précédents, des suites de la pandémie de coronavirus et du confinement.

Netflix n’a engrangé que 2,2 millions de nouveaux abonnés au cours des trois mois qui ont précédé la publication de son rapport trimestriel, ce 20 octobre 2020. C’est légèrement moins que ce le leader de la SVOD (vidéo à la demande par abonnement) avait anticipé (2,5 millions), mais c’est toutefois cohérent avec les fluctuations inhabituelles provoquées par la crise sanitaire de l’année 2020.

À cause de la pandémie de coronavirus, une grande partie du monde a été contrainte au confinement pendant des mois à partir du printemps 2020. Par conséquent, Netflix a gagné bien plus de nouveaux abonnés que ce qu’il avait prévu : 28,1 millions en neuf mois en 2020, ce qui est d’ores et déjà plus que les 27,8 nouveaux clients engrangés sur toute l’année 2019.

«  Nous avons connu une croissance hors-norme lors de ces deux premiers trimestres. Par conséquent, nous nous attendons à ce que la croissance soit bien moins importante au cours de la deuxième moitié de 2020, par rapport à 2019 », avait déjà prévenu Reed Hastings, le co-CEO de Netflix, en juillet dernier.

Les gains de nouveaux abonnés payants de Netflix par trimestre (vert ou rouge) par rapport aux projections de Netflix (gris)

Dans le détail pour ce troisième trimestre, on observe que toutes les régions du monde ont subi un déclin de croissance d’abonnés payants, mais que l’Amérique du Nord a particulièrement subi, avec seulement 180 000 nouveaux abonnés (contre 2,94 millions au trimestre précédent, et 600 000 un an plus tôt). La région EMEA (Europe Moyen Orient Afrique) a également souffert avec seulement 760 000 nouveaux abonnés contre 2,75 millions au Q2 2020.

Seule la région Asie-Pacifique (APAC) s’en est « sortie » avec un peu plus d’un million de nouveaux abonnés payants (pour 2,66 il y a 3 mois).

« Nous restons optimistes »

À cause de ces résultats au Q3 2020 en berne et le manquement de ses objectifs, Netflix a connu quelques soubresauts en bourse ce 20 octobre, perdant 5 % après la fermeture. Rien de très inquiétant pour la plateforme, qui mise déjà sur 6 nouveaux millions d’abonnés d’ici la fin 2020 — si elle atteignait cet objectif, elle dépasserait la barre symbolique des 200 millions d’abonnés payants dans le monde.

En gages de bonnes nouvelles, la plateforme de SVOD a précisé que les tournages de certaines de ses plus grosses séries comme Stranger Things (saison 4) et The Witcher (saison 2) avaient repris. La majorité des tournages avaient dû être mis à l’arrêt à cause de la pandémie de coronavirus, et certaines séries en ont payé le prix fort : Glow a ainsi été arrêtée brutalement alors que sa saison 4 avait déjà commencé à être tournée.

« Bien que l’on ne sache pas quels impacts le Covid-19 aura dans le futur, nous restons optimistes et pensons que nous auront terminé le tournage de 150 productions d’ici la fin de l’année 2020 », a voulu rassurer Reed Hastings.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo