Netflix a désormais quasiment 193 millions d'abonnés dans le monde. La firme a gagné de nombreux clients à la suite des mesures de confinement prises en réponse à la pandémie de coronavirus.

10 millions d’abonnés en plus en trois mois : c’est la nouvelle prouesse que vient de réaliser Netflix, qui a présenté ses résultats au deuxième trimestre 2020 dans sa traditionnelle lettre aux actionnaires, le 16 juillet. La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) a désormais 192,95 millions d’abonnés payants à travers le monde. En six mois, elle a engrangé 25,8 millions de nouveaux clients, ce qui est historique.

Au trimestre dernier, la plateforme avait pourtant déjà établi un record avec 15,8 millions de nouveaux abonnés. Reed Hastings, le CEO, se montrait alors prudent sur la suite : « Quelqu’un qui ne s’est pas abonné à Netflix pendant toute la durée du confinement a peu de chance de foncer s’abonner tout de suite après le confinement  », avait-il laissé entendre. À partir du mois de mars, de nombreux pays ont obligé leur population à se mettre en quarantaine pour tenter d’endiguer la pandémie de coronavirus.

Netflix a mis en ligne un graphique qui recense le nombre de nouveaux abonnés payants par semaine à Netflix, depuis 2016. On voit bien que la courbe de 2020 ne correspond pas du tout aux années précédentes, avec un « bond » énorme à partir de mars 2020.

Le « bond » de croissance des abonnés Netflix en 2020 // Source : Netflix

« Nous vivons des temps incertains »

Finalement, les nouveaux chiffres montrent que la croissance de nouveaux membres payants du service de streaming est loin de s’être stabilisée. Netflix affiche, en juillet 2020, 2 millions d’abonnés en plus que ce que la firme prévoyait au trimestre dernier. Pour le prochain trimestre en revanche, elle se montre plus modeste, et envisage d’atteindre seulement les 195 millions d’abonnés payants d’ici octobre.

« Nous vivons des temps incertains, avec des restrictions sociales. Beaucoup de gens se tournent vers le divertissement pour se relaxer, nouer des liens, trouver du confort ou être stimulés », détaille la lettre de Reed Hastings à ses actionnaires. «  Nous avons connu un croissance hors-normes lors de ces deux premiers trimestres (26 millions d’abonnés contre 12 millions l’an dernier sur la même période de 6 mois). Par conséquent, nous nous attendons à ce que la croissance soit bien moins importante au cours de la deuxième moitié de 2020, par rapport à 2019. »

Au niveau des productions originales, Reed Hastings a précisé que comme le temps de création est long, les films et séries originaux prévus pour 2020 sortiront dans les temps, mais que certains contenus prévus pour 2021 pourraient prendre du retard. « Nous pensons tout de même que nous sortirons plus de contenus originaux en 2021 qu’en 2020 », rassure Netflix.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo