D'ici 2020, au moins quatre nouvelles plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) américaines seront sorties. Quels avantages ? Quels inconvénients ? Pour quels tarifs ? On fait le point.

Vous ne savez plus où donner de la tête, et c’est bien normal. Le marché de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) est en pleine expansion, et les différentes plateformes américaines en préparation — ou sur le point de sortir — ont toutes leurs spécificités, leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour y voir plus clair dans ce paysage surchargé, nous nous sommes arrêtés sur les caractéristiques principales des quatre plateformes américaines qui sortiront d’ici 2020, leur date de lancement et les atouts qu’elles auront. Viendront-elles titiller les leaders qui dominent aujourd’hui le marché (Netflix en tête) ou seront-elles simplement des compléments intéressants (comme Amazon Prime Video) ?

Il convient de rappeler que ces services n’arriveront peut-être pas tous en France dans l’année qui vient. Mais l’évolution de leur popularité pourrait bouleverser la manière dont les séries et films américains sont produits, et donc avoir un impact à grande échelle.

Les informations détaillées pour chaque plateformes sont développées sous ce tableau récapitulatif.

Quand ? Où ? Tarif mensuel Un contenu phare ?
Apple TV+ 01/11/19 Global 4,99€ See
Disney+ 12/11/19 US, Canada, NZ, Pays-Bas 6,99$ The Mandalorian (Star Wars)
HBO Max Printemps 2020  ?  ? Game of Thrones, Friends
Peacock Avril 2020  ?  ? The Office, le reboot de Battlestar Galactica

Disney+, le challenger de Netflix

Les offres contenues dans Disney+ // Source : Disney

Disney+ est probablement le service le plus attendu aujourd’hui. Non seulement la plateforme de SVOD du groupe de Mickey a vocation à s’étendre partout dans le monde d’ici 2020, mais elle vient avec de très sérieux arguments et des gros noms : des superhéros Marvel, des séries originales Star Wars, des dessins animés Pixar… L’éventail est large.

Petite différenciation par rapport au géant Netflix : Disney+ sortira les épisodes de ses séries originales à raison d’un par semaine, une manière intelligente de rationner ses contenus originaux (qui seront peu nombreux au début) tout en surfant sur la vague du « trop plein » et de contestation du binge-watching créé par Netflix.

  • Quand ? Le 12 novembre 2019
  • Où ? D’abord aux US, Canada, Nouvelle-Zélande et Pays-Bas, puis en France en 2020
  • Quels contenus ? Un très large catalogue de contenus froids et de nouveautés des franchises du groupe (Disney, Pixar, Marvel, Star Wars)
  • Quels tarifs ? 6,99 dollars/mois pour 6 profils et 4 écrans simultanés en 4K
  • Avantages ? Des films et séries très populaires, une interface épurée, l’ultra HD
  • Inconvénients ? Des nouveaux épisodes qui sortent une fois par semaine

Apple TV+, le « bonus »

Apple TV + // Source : Apple

Plus on apprend de choses sur Apple TV+, moins on sait réellement ce que le service pourrait devenir sur le long terme. L’offre de SVOD d’Apple sort le 1er novembre 2019 dans 150 pays (dont la France), et se positionne clairement comme un complément pour l’instant. Elle ne coûtera que 4,99 euros par mois, et elle sera gratuite pendant un an pour tout nouvel achat d’un appareil Apple. En cause : le peu de contenus originaux à sa sortie (les épisodes de ses quelques séries sortiront aussi de manière hebdomadaire) et l’absence de contenus froids.

Mais le nombre d’iPhone, iPad et MacBook en circulation dans le monde (l’an dernier, Apple a vendu près de 280 millions de ces trois produits dans le monde, dont 217 millions rien que pour les iPhone) laisse penser qu’Apple TV+ pourra rapidement devenir une plateforme très puissante. À voir si sa popularité sera liée à sa qualité, ou seulement à la force d’Apple.

  • Quand ? Le 1er novembre
  • Où ? Dans 150 pays
  • Quels contenus ? Quelques films et séries originales très onéreuses 
  • Quel tarif ? 4,99 euros par mois (un an offert avec un nouvel appareil Apple acheté)
  • Avantages ? Peu cher
  • Inconvénients ? Aucun contenu froid pour l’instant

HBO Max, la force de HBO

Le futur logo de la plateforme HBO Max. // Source : Warner / HBO Max

HBO Max est le projet ambitieux de WarnerMedia pour profiter de ses contenus « maison » au lieu de se contenter d’en louer les droits de diffusion à d’autres. Game of Thrones, Les Soprano, Westworld, Chernobyl… le catalogue HBO est incroyable et ils le savent. Warner a aussi beaucoup de films. Et il y a aussi les séries de la CW, la chaîne pour jeunes adultes qui cartonne, et dont la série Batwoman sera par exemple exclusivement disponible (après diffusion linéaire à la télé) sur HBO Max.

HBO Max a aussi décroché les droits de diffusion de la série-culte Friends outre Atlantique à compter de 2020.

  • Quand ? Printemps 2020
  • Où ? Inconnu (probablement juste États-Unis pour commencer)
  • Quels contenus ? Friends, Game of Thrones… en tout, plus de « 10 000 heures de contenus » sont vantés
  • Quels tarifs ? Inconnus.
  • Avantages ? La force du catalogue HBO, des séries cultes
  • Inconvénients ? Le service peut-il arriver en France un jour ?

Peacock, le petit nouveau à suivre

Peacock, le future service de SVOD de NBCUniversal

Peacock est le nom, officialisé ce 17 septembre, du futur service de SVOD de NBCUniversal — il faut dire que NBCUniversal+, cela aurait été sacrément moche. Il avait déjà fait parler de lui à l’été 2019 lorsqu’il avait décroché les droits de diffusion sur 5 ans de The Office, la série extrêmement populaire qui connaît notamment une nouvelle vie sur Netflix (aux US, car en France, la série est disponible sur Amazon Prime Video). Le groupe NBCUniversal qui, comme son nom l’indique, dispose d’énormément de contenus d’Universal et de NBC, aurait dépensé 500 millions de dollars pour les obtenir.

  • Quand ? Avril 2020
  • Où ? Inconnu (probablement d’abord aux États-Unis)
  • Quels contenus ? Des séries froides (The Office) mais aussi des nouvelles comme un reboot annoncé de Battlestar Galactica par Sam Esmail (Mr Robot). En tout, Peacock promet «  15 000 heures » de contenus.
  • Quels tarifs ? Inconnus.
  • Avantages ? La force de NBC qui a une immense quantité de séries populaires, ainsi que les talents de Mike Schur (The Office, Parks and Recreation, B99, The Good Place)
  • Inconvénients ? Peut-être très centré États-Unis.

Partager sur les réseaux sociaux