Pour les amateurs de grands récits épiques et de reconstitutions minutieuses, le catalogue de Disney+ propose 4 films qui nous racontent l’histoire avec un grand H : Les Figures de l’ombre, La Voleuse de livres, Tolkien et La Folle histoire de Max et Léon.

Depuis les débuts du septième art, les films qui replongent dans le passé ont toujours été les chouchous du public et des Oscars : Oppenheimer, 1917, Le Discours d’un roi, Le Dernier duel, Gladiator, Imitation Game… Les exemples de succès historiques ne manquent clairement pas.

La Folle histoire de Max et Léon // Source : Studio Canal
La Folle histoire de Max et Léon // Source : Studio Canal

Si bon nombre de ces œuvres cultes sont disponibles sur les plateformes de SVOD, le catalogue de Disney+ en particulier regorge de pépites plus méconnues. Vous avez donc le choix entre la mise en lumière de femmes incontournables de la NASA avec Les Figures de l’ombre, les péripéties d’une adolescente pendant la guerre avec La Voleuse de livres, la biographie d’un écrivain essentiel avec Tolkien ou le récit improbable d’un duo un brin idiot avec La Folle histoire de Max et Léon.

Les Figures de l’ombre sur Disney+, les héroïnes de la NASA

Les noms de Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson ne vous disent peut-être pas grand-chose. Pourtant, ce trio de femmes afro-américaines a bousculé la NASA et la conquête spatiale toute entière à la fin des années 1960. Leurs brillants travaux ont ainsi permis aux États-Unis de devenir des pionniers dans notre quête vers les étoiles. Injustement effacées de l’Histoire, ces trois femmes remarquables ont heureusement reçu (trop tardivement) toute la lumière qu’elles méritent avec le biopic Les Figures de l’ombre.

Les histoires vraies de ces trois ingénieures et mathématiciennes de génie touchent en plein cœur dans ce film qui montre frontalement le sexisme et le racisme de leurs collègues masculins. Taraji P. Henson (Empire), Octavia Spencer (La Couleur des sentiments) et la chanteuse et actrice Janelle Monáe (Glass Onion) redonnent vie à Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson avec une énergie folle. Retenez bien le nom de ces pionnières, encore trop souvent oubliées malgré leurs parcours extraordinaires, qui ont profondément changé l’Histoire.

  • À voir si vous avez aimé : La Couleur des sentiments ; Imitation Game ; Self Made ; A League of their Own ; First Man ; Interstellar
  • À voir si vous cherchez : biopic ; inspirant ; figures féminines ; conquête spatiale ; féminisme ; drame ; sciences et mathématiques ; casting en or ; pas de violence ; trio de talent ; années 1960 ; combattre le racisme et le sexisme ; réviser vos formules de maths les plus complexes ; s’intéresser davantage aux formidables Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson

La Voleuse de livres sur Disney+, le destin d’une passionnée de littérature

En Allemagne, dans les années 1940, la jeune Liesel tente de s’adapter à sa nouvelle vie, après avoir été adoptée par un couple âgé. Alors que l’idéologie nazie envahit peu à peu leur quotidien, ils recueillent dans leur cave Max, un réfugié juif. Face à l’horreur du monde extérieur, Liesel et Max vont trouver un réconfort grâce aux livres que l’adolescente dérobe à de riches voisins durant la journée…

Adapté du best-seller de Marcus Zusak, La Voleuse de livres a permis de révéler l’actrice Sophie Nélisse, alors âgée de seulement 14 ans. Depuis vue dans Yellowjackets, la comédienne nous fait immédiatement entrer en empathie avec le personnage de Liesel, complètement déboussolée par les ravages de la guerre. À ses côtés, Geoffrey Rush (Pirates des Caraïbes) et Emily Watson (Chernobyl) offrent des respirations plus légères dans ce conte tragique, qu’il vaut mieux regarder avec le cœur bien accroché.

D’autant que le film reprend un aspect clé du roman : la narration est assurée par… La Mort, elle-même. Magnifique ode au pouvoir de la littérature et des mots pour sauver l’humanité, même dans les heures les plus sombres de l’Histoire, La Voleuse de livres est un incontournable du genre, quoique souffrant de quelques longueurs.

  • À voir si vous avez aimé : Une Lueur d’espoir ; Jojo Rabbit ; Le Garçon au pyjama rayé ; La Rafle ; Il faut sauver le soldat Ryan
  • À voir si vous cherchez : drame ; Seconde Guerre mondiale ; adaptation d’un roman ; adolescents mais pas que ; Allemagne dans les années 1940 ; émotion ; littérature ; frissons ; romance ; importance de la famille ; préparer les mouchoirs

Tolkien sur Disney+, l’homme derrière le mythe du Hobbit

Considéré comme l’un des plus grands auteurs de l’Histoire, J. R. R. Tolkien a surmonté de nombreuses épreuves avant de finalement voyager en Terre du Milieu. Tolkien raconte la vie de cet orphelin qui a grandit en Angleterre. Lors de ses études, il se lie d’amitié avec tout un groupe avec qui il créé un club, conçu pour célébrer la beauté de l’art, sous toutes ses formes. Une sorte de Cercle des poètes disparus, qui le poussera à étudier la littérature et surtout la linguistique, pour pouvoir créer ses propres langues. Jusqu’à ce que la Première Guerre mondiale ne l’envoie au front…

Désapprouvé par la famille de l’écrivain et la fondation qui gère son héritage, Tolkien reste tout de même un excellent moyen de découvrir l’homme derrière Frodon, Gandalf, Aragorn, Legolas, Galadriel ou encore Gollum. Le biopic est majoritairement consacré à sa jeunesse, à ses amitiés, ainsi qu’à sa longue histoire d’amour avec son épouse, Edith Bratt. En découvrant le parcours de cet écrivain hors du commun, on comprend ainsi quelles aventures lui ont inspiré la création de la Terre du Milieu. S’il reste plutôt sage dans sa réalisation, Tolkien a au moins le mérite de mettre en scène le toujours impeccable Nicholas Hoult (Mad Max : Fury Road) dans le rôle titre, et rien que pour ça, il vaut le coup d’œil.

  • À voir si vous avez aimé : Le Cercle des poètes disparus ; Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir ; Le Hobbit ; Cheval de guerre ; Reviens-moi ; Tu ne tueras point
  • À voir si vous cherchez : biopic ; histoires d’écrivains ; Première guerre mondiale ; amis soudés ; romance ; littérature et linguistique ; magie ; casting en or ; imagination ; création littéraire ; enfin comprendre d’où vient la langue elfique créée par Tolkien ; voir Lily Collins autrement que dans Emily in Paris

La Folle histoire de Max et Léon sur Disney+, la comédie qui détourne l’Histoire

Si vous avez passé des heures sur YouTube depuis le début des années 2010, vous n’avez clairement pas pu échapper aux sketchs du Palmashow ou à leurs parodies musicales comme Under Seventeen, La Chienlit ou Ça m’vénère. En 2016, le duo formé par David Marsais et Grégoire Ludig s’associait au réalisateur Jonathan Barré pour proposer leur premier long-métrage : La Folle histoire de Max et Léon. Le film, complètement déjanté, à l’image de leurs contenus habituels, s’attardait sur les aventures de deux amis flemmards et un peu bêtes, qui cherchent par tous les moyens à échapper à la Seconde Guerre mondiale.

Préparez vous à un festival de grand n’importe quoi organisé, entre un numéro chanté, une construction narrative décousue, mais rythmée, et des stars en veux-tu, en voilà à chaque scène (Florence Foresti, Kad Merad, Jonathan Cohen, Kyan Khojandi…). Moins maîtrisé que leur second essai, le génial Les Vedettes, cette comédie historique impose le Palmashow comme l’un des meilleurs duos humoristiques actuels, mais aussi comme les dignes héritiers de binômes comme Louis de Funès et Bourvil. Malgré des blagues parfois un peu beaufs dont on se serait bien passé, La Folle histoire de Max et Léon reste la garantie de passer un excellent moment devant son écran.

  • À voir si vous avez aimé : Les Vedettes ; Lazy Company ; Papy fait de la résistance ; La Grande Vadrouille ; La Vie est belle ; Le Flambeau ; Mandibules
  • À voir si vous cherchez : comédie historique ; action ; humour ; parodie ; débrancher son cerveau ; casting en or ; gags ; pour aller mieux ; rencontrer deux vendeuses de rillettes (oui, oui)

Source : Montage Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.