Autre grand gagnant des Oscars 2023, aux côtés de l’excellent Everything Everywhere All At Once, ce film de guerre a raflé 4 statuettes cette année. Et bonne nouvelle : vous pouvez voir À l’Ouest rien de nouveau dès maintenant, sur Netflix.

C’est le succès surprise des Oscars 2023 : À L’Ouest rien de nouveau a gagné 4 prix lors de la cérémonie annuelle, ce dimanche 12 mars 2023. Le film, qui plonge dans l’enfer de la Première Guerre mondiale, a ainsi été primé dans les catégories suivantes : meilleur film international, meilleurs décors, meilleure musique originale et meilleure photographie.

Une pluie de récompenses donc, pour saluer l’aspect visuel et sonore d’un récit de guerre immersif et d’une grande violence. Produit par Netflix, À l’Ouest rien de nouveau permet à la plateforme de SVOD de s’imposer en remportant des statuettes dans de grandes catégories.

Si vous souhaitez vous faire votre propre avis sur ce succès venu d’Allemagne, vous pouvez le visionner dès ce lundi 13 mars 2023, grâce à votre abonnement Netflix.

À l’Ouest rien de nouveau dénonce l’horreur de la guerre avec de jolis plans (et beaucoup de violence)

Il faut sauver le soldat Ryan, Dunkerque, 1917… Les films de guerre constituent, en général, un argument de poids pour l’Académie des Oscars, qui les récompense à tour de bras. La cuvée 2023 ne fait pas exception à la règle, en distinguant À l’Ouest rien de nouveau, disponible sur Netflix. Situé au cœur de la Première Guerre mondiale, le long-métrage nous immerge du côté des lignes allemandes, auprès de Paul, un jeune soldat récemment envoyé au front. La narration suit son point de vue, tout au long de son parcours au sein de l’armée et d’un conflit dont l’atrocité n’a aucune limite.

On préfère vous prévenir : il faut avoir le cœur et l’estomac bien accroché pour apprécier À l’Ouest rien de nouveau. Adapté du roman d’Erich Maria Remarque, sorti en 1929, le film allemand propose une esthétique travaillée et des plans d’une grande beauté, mais n’offre surtout aucune concession sur l’horreur des tranchées. En visionnant ces 2h30 (tout de même), on ne vous cache pas qu’on a dû détourner le regard à plusieurs reprises. Et lorsqu’on pense avoir atteint le niveau maximum, la production Netflix monte encore un cran supplémentaire dans l’insoutenable. Préparez-vous donc à vous confronter à la dure réalité des conflits armés, avec cadavres, lentes agonies et effusions de sang à la clé.

A l'Ouest rien de nouveau // Source : Netflix
A l’Ouest rien de nouveau // Source : Netflix

Si l’on est forcément touché par le récit de ces jeunes envoyés à l’abattoir et complètement désespérés, on termine tout de même le film avec une sensation d’overdose un brin dérangeante, appuyée par une musique réussie, mais d’une grande pesanteur. À L’Ouest rien de nouveau a également la bonne idée de contraster ces scènes de guerre inhumaines avec les prises de décision des généraux, qui optent enfin pour l’Armistice dans le luxe de leurs appartements dorés et en toute décontraction.

À la limite du documentaire, le film décrit ainsi avec une précision chirurgicale cette période de l’Histoire qui a coûté la vie à plus de 17 millions de personnes. Mais avis aux spectateurs et spectatrices en manque de sommeil : À l’Ouest rien de nouveau est très lent et très sombre, donc prévoyez du temps devant vous et un bon écran sans la pleine lumière du jour en reflet. Et bon courage, surtout.

  • À voir si vous avez aimé : 1917 ; Dunkerque ; Il faut sauver le soldat Ryan ; Tu ne tueras point
  • À voir si vous cherchez : film de guerre ; récits historiques ; action ; tension ; suspense ; combats violents ; tiré d’une histoire vraie ; réalisation brutale ; esthétique travaillée ; Première Guerre mondiale ; vous retourner l’estomac jusqu’à l’overdose
  • Passez votre chemin si : vous êtes sensible au sang et à la violence graphique ; vous baillez au bout de 10 minutes si l’action n’est pas assez rapide

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !