Jusqu'où Christopher Nolan a-t-il poussé l'exigence de vraisemblance dans son film Dunkerque ? Une vidéo, publiée par un internaute féru de cinéma, dresse une comparaison édifiante entre l'œuvre et les archives historiques de la bataille.

Sorti dans les salles obscures en juillet 2017, le film de Christopher Nolan Dunkerque retraçant l’opération Dynamo s’était alors payé un outil promotionnel luxueux : une expérience en réalité virtuelle de quelques minutes, permettant de découvrir la bataille historique à travers trois perspectives différentes.

Mais jusqu’à quel point le réalisateur a-t-il cherché à s’approcher le plus possible de la réalité historique dans ce long-métrage ? Une vidéo, mise en ligne par Titouan Ropert, un étudiant en art passionné de cinéma, se charge de comparer pendant six minutes des images d’archive de 1940 avec des scènes du film Dunkerque.

Le tout est introduit par le témoignage de Ken Sturdy, le vétéran britannique âgé de 97 ans qui avait été ému jusqu’aux larmes en découvrant l’œuvre cinématographique lors de sa première diffusion.

La fiction est proche de la réalité

« Je ne pensais jamais revoir ça. C’était comme si j’y étais de nouveau. J’avais vingt ans quand ça a eu lieu. Mais j’ai eu l’impression de revoir mes anciens amis. Beaucoup d’entre eux sont morts pendant la guerre. Je suis allé en convoi dans l’Atlantique Nord. J’ai perdu tellement d’amis », s’était remémoré Ken Sturdy, vétéran de la bataille de Dunkerque.

La suite de la vidéo compile ensuite différentes séquences du film, visibles à droite de l’écran. Les images hollywoodiennes sont confrontées aux véritables archives, permettant au spectateur d’en apprécier la vraisemblance. Les scènes sur la plage, dans l’eau et aériennes, ainsi que les personnages du film, se révèlent être particulièrement fidèles aux documents historiques conservés.

Si l’on en doutait encore, il semble évident au visionnage de ces images que Christopher Nolan — connu pour son aversion à l’égard du streaming vidéo — s’est soigneusement documenté sur cet événement de la Seconde Guerre mondiale, avant de l’adapter sur grand écran.

Partager sur les réseaux sociaux