Epic Games a décidé de saisir la justice pour mettre fin aux agissements de deux tricheurs notoires de Fortnite. On n'est plus vraiment dans la simple punition.

Ne parlez pas des tricheurs à Blizzard Entertainment, ni à Epic Games d’ailleurs. Bien que le dernier studio cité a décidé de sévir plus que jamais en saisissant la justice pour mettre fin aux agissements de deux tricheurs notoires de Fortnite à qui les bannissements, même multiples, ne suffisent pas. De toute évidence, Epic Games tient à taper du poing sur la table en montrant qu’il ne plaisante pas du tout avec la pollution de sa communauté. Et s’il porte l’affaire devant les tribunaux, c’est qu’il a de sérieux arguments pour le faire.

Epic Games ne veut pas plaisanter

Les deux coupables, donc, seraient affiliés au site Addicted Cheats, qui fournit des solutions pour tricher de manière efficace dans un jeu, notamment pour ruiner les parties de streamers en direct avec des outils de ciblage (on appelle ça le stream-sniping). Pour développer de telles armes de triche, il est nécessaire de modifier le code source, ce qui constitue une violation de copyright. C’est grâce à ce levier juridique tel qu’il est décrit dans l’End User Licence Agreement et le Digital Millenium Copyright Act qu’Epic Games peut saisir la justice.

On remarquera, d’ailleurs, que le studio ne s’attaque pas à Addicted Cheats mais à deux individus en particulier. Une preuve qu’il souhaite les ériger en exemples de son combat contre la triche. «  Quand les tricheurs utilisent des aimbots ou d’autres technologies de triche pour gagner un avantage injuste, ils ruinent le jeu pour ceux qui jouent dans les règles. Nous prenons la triche très au sérieux, et nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour nous assurer que nos jeux sont amusants, justes et compétitifs pour tout le monde  » explique un porte-parole chez Kotaku.

Quand les tricheurs utilisent des aimbots ou d’autres technologies de triche pour gagner un avantage injuste, ils ruinent le jeu pour ceux qui jouent dans les règles.

Pourquoi le stream-sniping ? «  Parce que c’est amusant à en mourir de voir des streamers crier parce qu’ils ont été piégés et se sont faits piétiner   » clame l’un des tricheurs, risquant tout de même une amende pouvant grimper jusqu’à 150 000 $. Addicted Cheats, lui, a fermé l’outil décrié pour des raisons légales.

Partager sur les réseaux sociaux