Une guilde méconnue a fait sensation lors du dernier raid de WoW pour l’extension Dragonflight. Durant la course à la première place mondiale, décernée à la guilde qui bat tous les boss en premier, Instant Dollars a failli poser un problème aux guildes pros habituées à ce genre de compétition.

La sortie d’un nouveau raid sur World of Warcraft est toujours un évènement clé pour le MMORPG de Blizzard. C’est l’occasion pour les guildes du monde entier de se mesurer les unes aux autres, en essayant d’être la plus rapide à relever tous les défis et vaincre l’ensemble des boss qui sont proposés. C’est ce qu’on appelle la course à la première place mondiale.

Cette course au « world first » sur WoW a bien sûr ses vieux briscards. Dans le milieu, il existe des guildes qui se sont professionnalisées et qui mettent de très importants moyens pour devenir, justement, cette guilde à avoir le privilège de tuer le dernier boss d’un raid, avant tout le monde. Les ténors du genre s’appellent par exemple Echo, Method ou encore Liquid.

Ces trois guildes étaient évidemment dans les starting-blocks pour participer au raid le plus récent de WoW, qui concerne l’extension Dragonflight, sortie en novembre 2022. Depuis le 7 novembre 2023, WoW a reçu une mise à jour appelée Gardiens du rêve, dans laquelle il y a un nouveau raid : Amirdrassil. En tout, neuf boss sont présents dans ce challenge.

La guilde que personne n’attendait à ce niveau

C’est quoi, un raid ?

Dans les MMO, un raid est une sortie dans une zone instanciée du jeu. Les joueurs et les joueuses doivent se coordonner pendant des heures pour vaincre les ennemis qui se succèdent à mesure de la progression dans le donjon.

Mais, surprise : les grosses guildes habituées à truster les premières places de la course au world first ont été momentanément prises de vitesse par une autre guilde moins en vue lors de ce type de compétition. Son nom ? Instant Dollars. Et ces derniers jours, on pouvait légitimement se demander si cette structure allait rafler la mise, en coiffant tout le monde au poteau.

Une précision s’impose : bien que moins célèbre que Liquid, Method ou Echo, Instant Dollars est bien sûr loin d’être composée de joueurs et de joueuses du dimanche. On parle de personnes très talentueuses, qui connaissent leur personnage sur le bout des doigts et qui ont optimisé à fond leur équipement. Le très haut niveau ne leur est pas étranger.

Il suffit de voir ses performances lors des deux précédents raids. Au Caveau des Incarnations, Instant Dollars a été la 5e guilde au monde à battre le dernier boss, Raszageth. La guilde a même été la 3e plus rapide à battre l’un des boss intermédiaires. Durant Aberrus, le creuset de l’Ombre, elle a été la 7e à vaincre Sarkareth (et la 3e pour un boss intermédiaire).

Instant Dollars Echo
Des membres des guildes Echo et Instant Dollars lors d’une rencontre à la BlizzCon 2023. // Source : Instant Dollars

Des statistiques que bien des guildes aimeraient avoir. Mais le fait est qu’avec le début du raid Amirdrassil, Instant Dollars a certainement réalisé l’une de ses prestations les plus remarquables de toute son existence — la guide a été fondée en 2008 sur le serveur américain Mal’Ganis. Elle a, en effet, réalisé énormément de world firsts sur des boss intermédiaires.

Ainsi, depuis le 15 novembre, date à laquelle les portes du raid se sont ouvertes dans trois des quatre niveaux de difficulté (normal, héroïque et mythique), Instant Dollars a pris la 4e place pour le premier boss, puis la 1ère place pour les cinq boss suivants. C’est finalement sur le septième boss que cette série effrénée a ralenti, avec « seulement » la 4e place.

Aujourd’hui, Instant Dollars bute sur l’avant-dernier boss, Tindral Vifsage, tandis que l’une des trois grosses guildes qu’on retrouve toujours très haut dans ce genre de compétition, à savoir Liquid, a réussi à valider cette étape. Il ne reste donc plus qu’un seul boss à battre — Fyrakka le Flamboyant — pour en finir avec cette world first race.

Fyrraka
Fyrraka, le boss final, une sorte de dragon consummé par le feu et la lave. // Source : Blizzard

Liquid était déjà revenu très fort en prenant la 2e place pour les cinquième et sixième boss du raid, ainsi que la 1ère place pour les septième et huitième boss. On a également retrouvé Echo juste derrière (3e place pour les cinquième et sixième boss, et 2e place pour le septième). Quant à Method, la guilde a pris la 3e place pour le septième boss.

Instant Dollars s’est lancée immédiatement dans la course

Comment Instant Dollars a-t-il pu à ce point prendre de l’avance, avant de se faire rattraper par les autres ? Une piste d’explication tient au fait que les grosses guildes ont d’abord focalisé leur effort sur le raid Amirdrassil avec une difficulté moindre, en l’occurrence en héroïque. L’idée était de profiter de ce mode, plus facile à faire, pour obtenir des armes et de l’équipement.

C’est une stratégie que l’on a pu observer chez ces guildes les plus « hardcores », et elle n’est pas idiote. Le mode mythique est le niveau de difficulté le plus élevé, qui inclut des mécaniques inédites et complexes. C’est d’ailleurs sur lui que se focalise la course. Personne ne se soucie vraiment de qui termine en premier le raid en difficulté normale ou héroïque.

Une stratégie d’autant plus compréhensible que l’on pouvait imaginer que les boss du raid allaient offrir une plus grande résistance et, donc, éviter qu’une guilde se lançant directement en mythique enchaîne les kills. C’est pourtant ce qui s’est passé avec Instant Dollars, qui a balayé six boss sur neuf en l’espace de deux jours.

En effet, le raid a été lancé le 15 novembre. Le 16 novembre, Instant Dollars a passé les quatre premiers boss en mythique, dont les trois derniers en world first. Le 17 novembre, nouveau succès avec deux autres boss (et donc deux world firsts au compteur). Un rythme intense, qui a évidemment suscité l’étonnement du public et, sans doute, de l’inquiétude chez les guildes en lice.

« Ces gars-là [Instant Dollars] sont les vrais vainqueurs de la course à la première place mondiale à mes yeux. Tandis que Method, Echo et Limit se contentaient de faire de l’héroïque, ces gars-là ont enchaîné les world firsts. C’est ça la compétition », a résumé Dizzy-Carpenter204 le 21 novembre sur Reddit, traduisant le sentiment d’une partie du public suivant le challenge.

D’ailleurs, Instant Dollars en a fait un motif de plaisanterie et de taquinerie sur X (ex-Twitter). Pas habituée à faire la course en tête, Instant Dollars a tweeté le 17 novembre : « Les gars… il n’y a pas une vraie guilde qui prévoit d’arriver au boss Smolderon bientôt ? » Instant Dollars commençait alors à tomber sur un os, sans trouver la solution pour le battre.

C’est d’ailleurs justement l’un des challenges d’une course au world first : quand on fait la course en tête, c’est à la guilde leader de trouver une stratégie pour vaincre le boss. Il faut compter les points de vie du boss, découvrir ses mécaniques, évaluer les différentes phases du combat, tester des positionnements sur l’aire de jeu, et ainsi de suite.

Un travail qu’Instant Dollars n’avait pas vraiment eu besoin de faire avant, car les autres guildes hardcores avaient déjà ouvert le passage et élaboré les stratégies — qu’il suffisait ensuite de reprendre. D’où la petite remarque amusante de la guilde sur Twitter, qui demandait en quelque sorte de l’aide pour avoir une stratégie à copier, au lieu d’essayer d’en trouver une.

« Nous attendons que tu nous montres comment faire, comme tous les autres 🙏 »

Method

Réponse des guildes concernées, qui d’ordinaire doivent se farcir tout le travail ? Un peu d’espièglerie, forcément : « J’ai entendu dire que tu avais eu 5 des 9 boss en world first, donc il n’y a pas d’intérêt réel [à accepter ta demande] — tu penses que tu peux continuer ? Merci pour la proposition malgré tout », a répondu Liquid le 17 novembre.

« Nous attendons que tu nous montres comment faire, comme tous les autres 🙏 bonne chance », a aussi tweeté Echo. Et Method d’en rajouter une couche : « Mais tu as déjà gagné parce que tu as obtenu le plus grand nombre de world firsts à ce niveau ». Évidemment, ce n’est pas tout à fait vrai. Le world first qui compte — le seul qui compte — c’est celui du boss final.

Il reste maintenant à savoir si le petit nuage sur lequel s’est trouvé Instant Dollars en faisant tomber six boss sur neuf, dont cinq en world first, peut revenir. Cela a l’air assez compromis, car l’équipe n’a réussi à amener les points de vie du huitième boss qu’à 61,66 % — là où les trois autres ont déjà validé cette étape, ce qui leur permet de se projeter sur la suite.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !