Les changements annoncés par Apple pour se plier aux règles du Digital Markets Act européen permettent techniquement à Epic Games de proposer une application Fortnite via son propre Epic Store. Mais les nouvelles conditions d’Apple pourraient l’en dissuader.

C’est ce qu’on appelle saisir une occasion… ou faire de la communication. Quelques minutes après qu’Apple a annoncé des changements historiques sur iPhone, obligatoires pour se plier aux règles européennes, Epic Games a vite réagi pour annoncer une bonne nouvelle : le grand retour de Fortnite, retiré de l’App Store depuis 2020 en raison d’une croisade commerciale autour des taxes prélevées par Apple. Ces dernières années, les deux multinationales se sont affrontées juridiquement.

Toujours aussi taquin, Epic Games indique dans un tweet publié le 25 janvier : « Vous vous souvenez de Fortnite sur iOS ? Et si on le faisait revenir. Cette année, Fortnite reviendra sur iOS en Europe via l’Epic Games Store (coucou DMA — une nouvelle loi importante en Europe qui rend ça possible). Apple, le monde te regarde. » Aucun timing de lancement, autre que 2024, n’a été précisé par l’entreprise.

Une partie de la nouvelle île du chapitre 3 // Source : YouTube/Fortnite
Une partie de la nouvelle île du chapitre 3 // Source : YouTube/Fortnite

Le grand retour de Fortnite sur iOS et iPhone compromis par la taxe des 50 centimes ?

Attention, Fortnite ne va pas revenir sur l’App Store. Maintenant que les magasins tiers d’applications sont autorisés sur iOS, Epic Games va pouvoir lancer son propre Store en Europe et mettre fin au monopole de l’App Store. C’est sur cette nouvelle plateforme qu’on pourra trouver Fortnite, et sans doute d’autres jeux. Un changement immense pour l’écosystème iOS.

Néanmoins, Epic Games ne doit pas crier victoire trop vite. Apple s’est quand même arrangé pour fixer quelques règles sur les magasins tiers, de manière à favoriser son App Store, notamment avec des taxes aberrantes. On parle d’un prélèvement de 50 centimes sur chaque téléchargement quand on franchit le cap du million d’installations, ce qui devrait être le cas de Fortnite et du Epic Games Store. Et comme le jeu est gratuit, cela veut dire qu’Epic Games devrait devoir (beaucoup) d’argent à Apple. Sur le papier, il apparaît plus avantageux d’accepter les 30 % de l’App Store pour chaque micropaiement, puisqu’Epic Games pourrait ne pas réussir à rembourser sa dette à Apple s’il ne gagne pas plusieurs millions d’euros chaque mois grâce aux micropaiements de Fortnite iOS. Dans un autre tweet publié le 25 janvier, l’entreprise indique d’ailleurs : « Nous allons continuer de dire aux tribunaux et aux régulateurs qu’Apple va à l’encontre de la loi. »

Pour rappel, Fortnite n’est techniquement pas indisponible sur iPhone. Grâce à Microsoft et à sa technologie de cloud gaming, on peut jouer gratuitement au Battle Royale très populaire. Mais il s’agit d’un plan B plus que d’un plan A : il nécessite une bonne connexion internet pour pouvoir accéder au jeu qui n’est pas installé sur l’iPhone.

Source : Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.