Jusqu'ici désavantagés par l'absence de certains sous-titres, les joueurs sourds d'Overwatch vont bientôt avoir droit à une expérience plus équitable grâce à la mise à jour prévue par Blizzard.

En juillet dernier, un joueur d’Overwatch souffrant de surdité avait émis une requête à Blizzard Entertainment. En jouant avec un ami qui n’est pas atteint du même handicap que lui, il s’est rendu compte que certaines lignes de dialogues lâchées par les personnages pendant une partie étaient cruciales.

Alors il a demandé au géant américain s’il comptait ajouter des sous-titres pour toutes les phrases prononcées par les Héros afin de ne plus se sentir désavantagé. Jeff Kaplan aura mis du temps à répondre mais il l’a récemment fait de manière positive par le biais des forums officiels.

Des sous-titres pour plus d’égalité

Bien évidemment, les Héros ne disent pas que des choses utiles mais, parfois, les mots sortant de leur bouche permettent d’être alertés sur la présence d’une tourelle, d’une menace ennemie ou de tout autre élément pouvant influencer le match, en bien ou en mal. Autant dire que ces informations sonores sont importantes et que les personnes sourdes sont clairement désavantagées par rapport aux autres.

Jeff Kaplan a donc précisé qu’Insurrection serait le premier évènement à accueillir les sous-titres, prouvant au passage que Blizzard Entertainment est bel et bien en train d’expérimenter la chose. Il a ajouté : « Nous avons désormais la technologie et les systèmes en place pour ajouter les sous-titres à toutes les autres parties du jeu. L’équipe est très passionnée à l’idée de les intégrer. »

Depuis quelques années, on voit souvent les studios intégrer les problématiques liées à l’accessibilité de leurs jeux, proposant par exemple des filtres pour les joueurs daltoniens et/ou malvoyants. Mais on pense beaucoup moins aux personnes sourdes alors qu’elles peuvent tout aussi bien être lésées si les développeurs oublient des choses essentielles comme les sous-titres. Dans Overwatch, ce sera bientôt de l’histoire ancienne.

À lire sur Numerama : Giphy, YouTube, Mooc  : que peut le web pour les sourds et malentendants  ?

Partager sur les réseaux sociaux