La 69e édition du Festival International du Film de Cannes n'échappera pas à l'appropriation de la production culturelle par les géants du web. Cette année, quatre films dont Amazon a les droits feront partie de la sélection officielle du festival.

Hier, Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont annoncé, depuis le Palais des Festivals à Cannes, le line up de la 69e édition du Festival International du Film qui se tiendra à Cannes du 11 au 22 mai prochain.

Cette édition du Festival de Cannes sera ouverte avec le dernier film de Woody Allen, Cafe Society. Jusque-là rien d’extraordinaire puisque c’est la troisième fois qu’un film du réalisateur fait l’ouverture du festival après Hollywood Ending en 2002 et Midnight in Paris en 2011. Cependant, cette année est assez spéciale puisque les droits de distribution américains du film ont été obtenus par Amazon, le géant du web. Le film sera donc diffusé sur la plateforme de visionnage en ligne du géant américain qui fait partie d’Amazon Premium.

Cafe Society de Woody Allen ne sera pas le seul film distribué par Amazon à être présenté à Cannes, puisqu’il y en aura trois autres :

  • Paterson, réalisé par Jim Jarmusch, dont le rôle principal est tenu par Adam Driver, aka Kylo Ren, le nouveau bad guy de Star Wars ;
  • The Neon Demon de Nicolas Winding Refn ;
  • The Handmaiden de Park Chan-wook.
Cafe Society
Cafe Society

Lors du dernier festival Sundance, Netflix et Amazon avaient déjà surpris le milieu du cinéma en achetant les droits de plusieurs long-métrages. Beasts of no Nation, produit par Netflix, avait également fait l’ouverture de la Mostra de Venise. Il faudra donc désormais compter sur les géants du streaming dans les sélections officielles des grands festivals.

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, ne souhaite cependant pas trop s’avancer sur la reconnaissance par le cinéma des plateformes de streaming : s’est exprimé sur la sélection des quatre films financés par Amazon, et a tenu à rappeler qu’à l’inverse de Beasts of No Nation,  les films d’Amazon sortiraient dans les cinémas avant d’être diffusés en streaming.

Mais le renouveau de la production culturelle semble déjà en marche.

À lire sur Numerama : Netflix, un géant seul au monde

Partager sur les réseaux sociaux