L'accès bêta à Pokémon Go commence à s'étendre. Après le Japon, Niantic annonce l'extension du test à deux autres pays, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le calendrier parait s’accélérer pour Pokémon Go. Tout juste deux semaines après la présentation officielle de l’interface du jeu vidéo, Niantic, le studio responsable de son développement, vient d’annoncer jeudi l’ouverture de la bêta privée du titre à d’autres pays. Jusqu’à présent, seul le Japon était concerné.

Malheureusement pour les joueurs européens, c’est en Océanie que la prochaine vague d’accès aura lieu. Si vous avez la chance de vivre en Australie ou en Nouvelle-Zélande, vous pouvez visiter la page d’accueil de Pokémon Go et vous inscrire dans l’espoir d’obtenir le feu vert du studio, qui n’est pas attribué systématiquement.

Pokemon Go Interface
L’interface du jeu dans la bêta.

Pokémon Go consiste à adapter le principe de Pokémon dans la vie réelle. Pour cela, Niantic exploite la technologie de la réalité augmentée pour afficher en superposition des petits monstres à capturer, via l’écran du smartphone, sur le décor environnant, filmé par la caméra du mobile.

Pokémon Go reprendra certaines idées du jeu Ingress, un autre titre développé par Niantic. Par exemple, les joueurs devront se déplacer physiquement pour aller capturer des petits monstres, défier des joueurs ou commercer avec eux. Le jeu sera disponible cette année sur Android et iOS.

Crédit photo de la une : Figure Focus

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés