En partenariat avec Qualcomm, Niantic dévoile un prototype de lunettes de réalité augmentée capables de projeter des Pokémon dans votre champ de vision… et d’afficher des informations pratiques. Le produit est loin d’être prêt, mais suscite la curiosité.

Après la réalité virtuelle et la réalité mixte, il y aura la réalité augmentée. Pas encore prête pour un produit grand public (elle fonctionne déjà sur nos smartphones, mais miniaturiser la technologie sur des lunettes est compliquée), la réalité augmentée a pour ambition de transformer notre quotidien.

En permettant de voir le monde avec ses yeux tout en superposant des éléments virtuels à la réalité, contrairement à la réalité virtuelle/mixte qui obstrue la vue, la réalité augmentée a de grandes chances de devenir incontournable à l’avenir, grâce à sa transparence et sa simplicité. Seul problème : elle est loin d’être prête.

Il faudra sans doute attendre des années avant d’acheter des lunettes de réalité augmentée chez son opticien. En attendant, Niantic, le créateur de Pokémon Go, a présenté un concept alléchant. Lors du Snapdragon Tech Summit de Qualcomm, l’entreprise a dévoilé un prototype fonctionnel aux capacités intéressantes.

Pokémon Go, mais pas que

Les lunettes de Niantic sont les premières à utiliser la puce Snapdragon AR2 Gen 1, dédiée aux prototypes de réalité augmentée. Cette variante des puces XR, que l’on retrouve notamment sur le casque Meta Quest Pro, a la particularité d’être plus petite, de consommer moins d’énergie et de supporter le futur Wi-Fi 7, notamment pour réduire la latence avec l’appareil source (le smartphone par exemple). Ce n’est vraisemblablement pas une puce que l’on retrouvera dans des produits commerciaux, au vu de sa précocité par rapport à la réalité du marché.

Grâce à elle, Niantic a pu concevoir des lunettes au look d’un masque de ski. On voit au travers la réalité… et des hologrammes. On peut bien entendu jouer à Pokémon Go dans le monde réel (avec des Pokémon au milieu du trottoir, mais sans smartphone), mais aussi se divertir avec d’autres types de jeux (du combat au pistolet par exemple) ou trouver des informations de navigation. Niantic donne l’exemple d’un panneau virtuel pour savoir où l’on se trouve.

Dans le monde augmenté de Niantic, il pourrait y avoir des QR Codes cachés dans le vrai monde. En les regardant, on pourrait obtenir des informations sur un endroit. // Source : Niantic
Dans le monde augmenté de Niantic, il pourrait y avoir des QR Codes cachés dans la rue. En les regardant, on pourrait obtenir des informations sur un endroit. // Source : Niantic

Dans sa vidéo. Niantic affirme que les images sont authentiques, ce qui veut dire que son prototype est plutôt avancé. Cependant, on peut imaginer que son autonomie est ridicule, que les bugs sont nombreux et que le champ de vision, qui n’est pas commenté ici, est trop petit pour une utilisation quotidienne (il est probable que les hologrammes ne s’affichent que sur une petite zone, comme sur d’autres prototypes). Quoi qu’il en soit, cette vidéo montre que Niantic ne veut pas être que le développeur de Pokémon Go. L’entreprise se voit devenir un géant de la réalité augmentée dans le futur.

niantic_ar
Les lunettes de Niantic. // Source : Niantic

De son côté, Qualcomm annonce fournir sa puce Snapdragon AR2 Gen 1 à d’autres constructeurs comme Lenovo, LG, Nreal, Oppo, TCL et Xiaomi. En toute logique, 2023 devrait être une année remplie de prototypes intéressants, en plus de produits concrets comme le très attendu casque de réalité mixte d’Apple, censé nous donner un aperçu de la vision de la marque.