Le fabricant de mini-PC Xi3 a annoncé au CES de Las Vegas un partenariat avec Valve pour construire la première Steam Box, qui pourrait n'être que la première d'une série de consoles proposées par d'autres constructeurs, à partir de la plateforme Steam.

Lorsque l'on parle de la future console de Valve, il ne faut pas parler de la Steam Box, mais d'une Steam Box. Car même si Valve va probablement sortir sa propre console de jeux vidéo sous Linux, l'éditeur de Steam a surtout développé un environnement exploitable par différents constructeurs, qui pourront proposer leur version d'une console Steam avec leur propre design, à des prix différents qui assureront une concurrence bienvenue pour les consommateurs.

Valve imite ainsi la stratégie de Google avec Android, qui peut être installé sur différentes tablettes et smartphones, et même sur des consoles comme la future Ouya. Et il a commencé à signer différents partenariats. Le premier connu est avec le constructeur de mini-PC Xi3, qui a présenté le prototype Piston lors du CES 2013 à Las Vegas.

Ayant bénéficié d'un financement par Valve, le boîtier est présenté comme "un nouveau système informatique de jeu au stade de développement". Le petit boîtier, au design séduisant, permettra de jouer aux jeux Steam en plein écran sur un téléviseur avec une manette, grâce au mode Big Picture inclus dans le service de téléchargement de jeux vidéo de Valve. "Ce nouveau système pourrait offrir l'accès à des milliers de jeux à travers un système intégré qui excède les possibilités des consoles de jeux qui dominent le marché", se réjouit Jason A. Sullivan, le fondateur et président de Xi3. 

Pour le moment, aucune information sur les spécifications techniques n'ont filtré. Tout juste sait-on que le Piston proposera jusqu'à 1 To de stockage interne, et permettra à l'utilisateur d'augmenter au besoin la puissance du processeur ou la quantité de mémoire RAM. Le constructeur a tout de même confié à Polygon que Piston est basé sur son mini-PC X7A, lequel intègre un processeur quadruple-core 64bits x86 à 3,2 Ghz, 8 Go de RAM, trois sorties d'affichage, quatre ports eSata 3.0, quatre ports USB 2.0, 3 ports audio, et 1 port Ethernet 1Go. Le tout pour 999 dollars, ce qui en ferait la console de salon la plus chère du marché, mais un ordinateur à un prix tout à fait raisonnable par rapport aux PC traditionnels qui servent de machine de jeux.

Le modèle présenté pour le Piston au CES 2013 présente 6 ports USB (dont quatre USB 3.0), 4 ports eSATA, deux sorties d'affichage Mini Display Port, et une sortie HDMI.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos