Google Music va-t-il arriver cette année ? Lors du salon Mobile World Congress, le directeur de la division mobile de Motorola a assuré qu'un service de musique sera présent dans la prochaine version d'Android (Honeycomb), dédiée aux tablettes tactiles. Pour la plus grande satisfaction des maisons de disques, qui cherchent à réduire l'importance d'Apple dans la musique.

S’il existe déjà de nombreux concurrents à iTunes Store, aucun n’a véritablement menacé la position privilégiée d’Apple dans la musique. En quelques années, la firme de Cupertino a fait de sa plate-forme l’un des points de passage les plus prisés par les internautes. Mais la situation pourrait évoluer très bientôt, à en croire les propos du responsable de la division mobile de Motorola.

Lors du Mobile World Congress à Barcelone, Sanja Jha a en effet indiqué que la prochaine version d’Android pour tablettes numériques, Android 3.0 (Honeycomb), contiendra un nouveau service musical proposé par Google. Cette confidence, faite lors de la présentation de la tablette Xoom, conforte un peu plus l’idée d’une sortie imminente d’un service « Google Music« .

Malheureusement, Sanja Jha ne s’est pas éternisé sur la nature exacte de ce nouveau service. Nous devrions toutefois en savoir davantage très prochainement. En effet, l’arrivée d’Honeycomb est programmée dans les prochains mois. Le mois dernier, Google avait présenté la dernière version de son système d’exploitation mobile, lors d’une conférence.

L’arrivée de Google Music pourrait relancer la concurrence entre les différentes plates-formes musicales. Pour les maisons de disques, cela serait également l’occasion de se libérer un peu de l’emprise d’Apple. Dans la mesure où le service proposé par la firme de Cupertino est le principal point de passage pour la consommation de musique, les majors sont en position de faiblesse pour négocier.

Les spéculations autour de Google Music ne datent pas d’hier. En 2009, le blog américain Techcrunch indiquait que le géant de Mountain View avait ouvert des négociations avec l’ensemble des principaux labels de musique (Universal, EMI, Warner et Sony BMG) afin de lancer un service de musique en ligne. Depuis, un logo a même été déniché sur les serveurs de Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés