Dévoilé en ligne début février, on a eu la chance d’approcher le tout nouveau concept de DS. Nommé E-TENSE PERFORMANCE, ce concept, dérivé de la Formule E, est encore plus impressionnant physiquement que sur les photos du constructeur.   

En découvrant les premières images, on aurait pu penser à un prototype virtuel prévu pour un jeu vidéo tel que Gran Turismo. Sauf que le DS E-Tense Performance est bien réel, nous avons pu l’observer de près. 

Sous ses lignes de coupé ultra-sportif de 4.72 m, le prototype DS E-Tense Performance fait battre le cœur d’une monoplace du championnat de Formule E 100 % électrique. De la compétition à la route, n’y aurait-il qu’un pas ? Pas tout à fait, mais la compétition automobile a toujours participé à faire progresser les technologies embarquées dans nos véhicules du quotidien. Ce prototype ne sera donc pas la prochaine nouveauté de la marque, mais il va servir de laboratoire pour le développement des prochaines créations de DS.

ds_e-tense-performance
Concept DS E-TENSE PERFORMANCE et Formule E DS

Une formule E sur routes ouvertes ?

Le développement de ce modèle se fait en collaboration avec les pilotes de l’équipe de Formule E (Jean-Éric Vergne et António Félix da Costa). Il faut d’ailleurs être aussi affûté que ces pilotes pour espérer se glisser dans le baquet de ce prototype. Pourtant, les expérimentations prévues pour ce DS E-Tense Performance vont l’amener à rouler sur routes ouvertes, autant que sur les circuits.

ds_e-tense-performance7
Intérieur du concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Même si ce prototype peut sembler d’apparence plus « civilisé » qu’une monoplace, il n’en reste pas moins un engin aux performances élevées, probablement plus à l’aise sur piste que sur route. Le DS E-Tense Performance est équipé de deux motorisations électriques de 250 kW et 350 kW, soit 600 kW (ou 815 ch) au total.

Le couple s’affiche à pas moins de 8 000 trs/min, c’est, par exemple, 5 fois plus élevé qu’une Bugatti Chiron. La marque vise également avec ce modèle un 0 à 100 km/h en 2 secondes. Des résultats qui sont dignes de supercars thermiques, mais finalement en dessous des annonces d’Elon Musk avec sa Tesla Roadster ou même sa Model S Plaid.

Un prototype loin d’une production de série

C’est en se penchant sur la technologie de la batterie et son système de régénération, que l’on réalise que l’on est assez loin des voitures électriques produites actuellement.

ds_e-tense-performance4
Concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Comme sur les monoplaces, le système fonctionne sur une technologie d’alimentation de 900 V, contre 400 ou 800 V pour les modèles actuels du marché. Elle pourrait se charger jusqu’à 350 kW sur les bornes de recharge rapide qui le permettent. Le plein d’énergie se ferait alors en quelques minutes.

À la différence des voitures de série qui positionnent d’imposantes batteries dans le plancher, le prototype DS dispose lui d’une petite batterie d’environ 25 kWh placée en position centrale arrière (comme le moteur de certaines sportives).

ds_e-tense-performance3
cockpit du concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Si la batterie est petite par sa capacité, il ne s’agit pas moins d’une batterie hautes-performances. Elle utilise une toute nouvelle chimie développée avec Saft (filiale de Total Energies), et surtout, un système de refroidissement à fluide très innovant.

La force de cet ensemble réside aussi dans sa capacité à régénérer jusqu’à 600 kW au freinage, une puissance équivalente à celle des accélérations. Là encore, cette performance est issue de la compétition de Formule E, où tout se joue entre vitesse, gestion du freinage et efficience.

ds_e-tense-performance2
Concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Avec un châssis en carbone et seulement 1 200 kg sur la balance pour compléter les performances, on se doute bien qu’il est peu probable de voir un tel prototype être produit par DS, mais il va contribuer à l’avenir 100 % électrique de la marque.

Un design qui inspirera les modèles du futur

Plusieurs éléments de design de ce prototype pourraient se retrouver sur les futurs modèles de la marque. On parle notamment de la signature lumineuse (avant et arrière), qui avait déjà été initiée sur le concept DS Aero Sport Lounge.

ds_e-tense-performance6
Feux arrières du concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

On retrouvera également peut-être à l’avenir les logos DS à effet 3D. Ces calandres animées ont déjà été remarquées sur plusieurs concepts de différents constructeurs. Après les signatures lumineuses dynamiques, de plus en plus travaillées, il est possible que ces calandres soient une prochaine évolutions sur les voitures de demain.

ds_e-tense-performance5
Logo 3D du concept DS E-TENSE PERFORMANCE // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Par contre, on est un peu moins sûr de l’avenir de la teinte « interférentielle à effet scarabée » (ou peinture à effet caméléon pour simplifier). Même si l’effet waouh sur le prototype est particulièrement réussi, l’industrialisation de ce type de peinture serait bien trop complexe.

Enfin, ce DS E-Tense Performance est le second concept de grand coupé que la marque nous présente en quelques années. Doit-on y voir le signe d’un retour en grâce de cette carrosserie chez le constructeur français ? On l’espère.