Le constructeur automobile fondé par Elon Musk avait promis de proposer un toit solaire en option sur son très futuriste Cybertruck. Le projet semble bien avancé : un brevet de Tesla a été publié, et il aide à comprendre comment le tout va fonctionner.

Les voitures qui roulent à l’énergie solaire peuplent la littérature de science-fiction. En pratique, c’est un peu compliqué à mettre en place. Les voitures sont souvent garées dans des endroits couverts. Les panneaux solaires sont par ailleurs loin de fournir suffisamment d’énergie pour faire rouler, à eux seuls, des véhicules. Les implanter sur une voiture s’avère donc souvent trop onéreux et complexe par rapport aux économies d’énergie que l’on peut en retirer.

Les technologies de panneaux photovoltaïques ne cessent toutefois de progresser, et les constructeurs automobiles reprennent espoir sur le sujet. Tesla avait ainsi annoncé en 2019 qu’un toit solaire serait proposé en option sur son Cybertruck, un pick up 100 % électrique futuriste conçu avec l’alliage ultrarésistant des fusées Space X. Un brevet publié le 27 mai et repéré par Electrek nous permet enfin de voir à quoi ce toit solaire devrait ressembler.

Un toit solaire rétractable résistant à la pluie

Tesla planche sur un système de toit rétractable qui serait composé de plusieurs portions amovibles couvertes de cellules photovoltaïques. Ces sections seraient reliées par des connexions flexibles afin de pouvoir s’enrouler lorsque le toit est fermé. Il devrait être possible d’activer l’ouverture ou la fermeture du toit, aussi bien depuis l’intérieur que l’extérieur du véhicule. Ce système offrirait une bonne flexibilité, puisqu’il laisse la possibilité d’ouvrir et de refermer à loisir la plateforme arrière afin d’y déposer des objets, puis de les récupérer.

Le toit solaire du Tesla Cybertruck devrait être composé de plusieurs modules reliés par des connexions flexibles. // Source : Brevet Tesla

Tesla indique dans le brevet que cette bâche high-tech serait à l’abri des intrusions de corps extérieurs, notamment la pluie. Selon le constructeur automobile, ce toit serait un vrai plus pour les propriétaires de ce type de véhicules. « Beaucoup de camionnettes sur le marché ont des bennes arrières ouvertes (…) ce qui laisse la cargaison exposée aux intempéries et aux voleurs. Pour ces raisons, beaucoup de propriétaires de véhicules de ce type installent des couvertures d’entreprises tierces. Mais celles-ci sont parfois difficiles à installer,  pas toujours parfaitement adaptées à la benne du véhicule (…) elles prennent en plus de la place dans la benne, rognant ainsi sur la capacité de contenance du véhicule. »

25 km d’autonomie en plus

Le brevet déposé par Tesla livre de nombreux dessins permettant de mieux imaginer à quoi pourrait ressembler ce toit solaire.

Le constructeur n’a en revanche pas redonné récemment de détails sur la quantité d’énergie que ce panneau de protection photovoltaïque pourrait générer. Tesla avait toutefois indiqué en 2019 qu’un système de ce type pourrait offrir jusqu’à 25 km d’autonomie supplémentaire au Cybertruck.

Tesla imagine une bâche solaire qui s’enroule et se déroule sur simple pression d’un bouton // Source : Brevet Tesla

Reste à voir si ces équipements seront les plus pertinents pour augmenter l’autonomie des véhicules électriques. Certaines entreprises misent sur d’autres solutions, notamment des routes capables de recharger les véhicules électriques qui passent à leur surface par induction magnétique.

Article publié initialement le 28 mai 2021 et mis à jour le 26 septembre 2021

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo