Doit-on assurer son vélo, électrique ou non ? L'assurance habitation couvre-t-elle un vol ? Quelles sont les meilleures assurances spécialisées en France ? Quels sont les antivols agréés ? Numerama fait le point.

Le 11 mai 2020, le déconfinement des Françaises et des Français s’accompagne d’un immense plan vélo. Ces politiques d’aménagements locales, exécutées à marche forcée par les mairies et les collectivités, vont immanquablement participer au développement de la pratique pour des urbains qui la trouvaient, parfois à raison, trop dangereuse. Car à côté des transports en commun ultra régulés et où la distanciation sociale sera difficile et des voitures thermiques qui risquent de faire monter en flèche la pollution au sortir de la pandémie, le vélo s’impose comme un choix de déplacement idéal.

Comme on ne saurait que trop le rappeler, le vélo est un transport individuel et pas un jouet. Si l’on compte l’utiliser chaque jour, il ne faut donc pas sous-évaluer le prix qu’il faut pour avoir un vélo sécurisé, confortable à conduire, disposant d’un bon service après-vente et qui peut durer des années. C’est tout particulièrement le cas des vélos électriques, où les cycles les mieux équipés débutent à partir de 1 500 €, jusqu’à un haut de gamme commençant autour de 3 000 €. Dès lors, entre les pannes, les réparations, l’entretien et les vols, une question se pose : doit-on assurer son vélo ? Et si oui, comment le faire ?

Faut-il assurer un vélo électrique ?

Il faut d’abord savoir qu’assurer un vélo n’est pas obligatoire, contrairement à une voiture ou un Speedbike, qui s’apparente à un deux-roues motorisé. Mais si vous avez investi plusieurs milliers d’euros dans un vélo électrique, l’assurer peut être une bonne idée. Grosso modo, une assurance vélo aura pour but de couvrir le vol et la casse, prenant parfois en charge le rapatriement d’un vélo accidenté vers un atelier de réparation. La plupart des assurances proposent d’ailleurs les deux options au choix.

Cannondale Canvas Neo 1 // Source : Louise Audry pour Numerama

Le vol est peut-être la décision la plus délicate. Si vous savez que vous n’utiliserez que votre vélo entre un garage à vélo protégé chez vous et le garage à vélo protégé lui aussi de votre lieu de travail, l’assurance vol n’est peut-être pas nécessaire. Chez vous, n’hésitez pas à vérifier que votre assurance habitation couvre également les parties communes : bien souvent, le vol d’un vélo dans votre garage est prix en charge.

Mais si vous allez souvent accrocher votre vélo dans la rue, jusqu’à le laisser plusieurs heures dehors, cela ne fait aucun doute qu’une assurance vous apaisera l’esprit. Aucun vendeur honnête de vélo ne vous affirmera que tel ou tel antivol est infaillible : les meilleurs peuvent décourager un voleur opportuniste, mais ils ne résisteront pas aux techniques les plus avancées, allant jusqu’à l’usage de disqueuses.

Les meilleures assurances vélo électrique

La première chose à faire est de se renseigner auprès de son assureur pour savoir s’il propose quelque chose pour les vélos. Certaines assurances ont des dispositions qui, prises en pack avec des assurances habitation, pourraient vous faire économiser quelques euros. Si les programmes ne sont pas adaptés (ne prenez pas une assurance deux roues motorisé, par exemple), il existe en France plusieurs assurances spécialisées.

À l’année, une assurance vélo vol+casse coûtera un peu mois de 300 € pour un vélo électrique haut de gamme. Nous en avons sélectionné quelques-unes, après avoir interrogé des clients cyclistes et des vendeurs spécialisés qui ont pu obtenir des avis de leurs clients. Dans tous les cas, lisez bien les spécificités des contrats.

Le délai pour assurer son vélo varie généralement entre 30 jours et 60 jours après l’achat et toutes demandent un gravage ou une identification du vélo. Celles qui proposent des souscriptions longue durée ajoutent 1 % par mois de vétusté à la franchise. L’antivol doit être le plus souvent agréé et acheté avant la souscription.

  • Cyclassur : il s’agit d’une assurance vélo vol+casse, qui permet d’assurer des vélos électriques ou non. Ses tarifs sont dans la moyenne (280 € par an pour un vélo électrique à 3 000 €) et elle offre un identifiant Paravol, plaque d’immatriculation communautaire permettant de pister un vélo déclaré volé. Elle est valable un an, renouvelable deux fois, soit 3 ans maximum. Cyclassur ne prend pas de franchise en cas de vol et vous rembourse comptant, mais demande deux points de fixation dans la rue dans les grandes villes, dont un antivol haut de gamme. Elle est celle qui nous a été le plus citée pour son efficacité.
  • FMA : l’assureur FMA propose des assurances spécifiques et dispose d’une assurance vol+casse pour les vélos. Les tarifs sont un peu plus élevés que Cyclassur (330 € pour un vélo électrique à 3 000 €, franchise de 10 %), mais elle ne demande qu’un antivol agréé et peut se renouveler jusqu’à 5 ans.
  • AssurTonVélo  : l’assurance vol+casse AssurTonVélo est dans la moyenne des prix à 250 € par an pour un vélo électrique de 3 000 €, avec une franchise de 10 %. Elle est renouvelable jusqu’à 5 ans et demande une identification et un antivol agréé.
  • FFvélo  : la Fédération Française de cyclotourisme est un cas un peu particulier puisqu’il faut y adhérer afin de pouvoir profiter de son assurance — le calcul du prix est donc variable. Elle n’a pas de limite de durée et peut assurer des vélos anciens vol+casse (avec une franchise liée à la vétusté, à raison de 8 % par an et jusqu’à 70 % maximum, en plus de la franchise de 100 € en cas de vol).
CyclassurFMAAssurTonVéloFFvélo
FranchiseAucune10 %10 %100 €
Antivol2 dont 1 agréé1 agréé1 agréé1
Tarif VAE à 3000 €280 €330 €250 €214 € (adhésion comprise)
Durée3 ans5 ans5 ansNC
DocumentationPDFPDFPDFPDF
SouscrireSite webSite webSite webSite web

Vincent Sergère, cycliste, ancien journaliste pour Frandroid et entrepreneur, nous a aidé à compiler ces données. N’hésitez pas à nous signaler en commentaire une offre d’assurance dont vous êtes satisfaits et qui n’apparaîtrait pas dans ce guide. 

Les antivols agréés

Chaque assureur, s’il demande un antivol agréé, fournit sa liste. Sans surprise, ce sont des modèles haut de gamme des constructeurs les plus réputés qui sont le plus souvent demandés. Qu’importe en revanche que ce soit un U ou une chaîne.

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Les liens affiliés dans les articles n’ont aucun impact sur les choix éditoriaux de la rédaction de Numerama et l’angle des articles. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux