Envie de prendre la clé des champs et d’électriser vos sorties outdoor ? C’est très compréhensible. On vous explique comment choisir votre premier VTTAE.  

Le VTTAE, pour VTT à assistance électrique, a ouvert de nouveaux horizons aux cyclistes et VTTistes, qu’ils soient débutants ou confirmés. Si certains ne jurent que par la puissance sans limites de leurs mollets, d’autres y trouvent une alternative plutôt pratique pour s’aventurer plus loin et plus haut. Et surtout plus vite.

En quelques années, le VTT électrique est aussi devenu une catégorie dans de nombreux événements et courses cyclistes. Le VTTAE n’a donc pas à rougir, ni vous non plus. Maintenant, comment le choisir ? Cadre, roues, motorisation, autonomie : qu’est-ce que vous devez regarder lors de l’achat ? On vous dit tout.

La règle N°1 : choisir un VTTAE selon sa pratique 

C’est LA question à se poser avant de passer au crible les modèles et leurs composants.

Qu’allez-vous faire de votre futur VTT électrique ? Loisir, promenades en forêt, sorties engagées avec du dénivelé positif (aka le fameux D+), descentes qui font trembler les plaquettes de frein ? Besoin d’une grosse batterie pour de longues sorties ou privilégier le poids ?

Le VTT, électrique et musculaire, se décline en effet en de multiples disciplines : randonnée, cross-country (XC), All Mountain, enduro, descente (DH)… et selon la pratique, ce n’est pas le même vélo. Autant savoir si vous devez partir sur un VTT tout-suspendu ou un semi-rigide, avec des roues de 27.5 pouces ou une cassette de 12 vitesses. 

Pour débuter et une utilisation polyvalente, misez sur un VTT électrique loisir semi-rigide ou tout-suspendu (le confort !). Optez pour un VTT All Mountain si vous débutez sur des terrains plus accidentés avec du dénivelé positif et négatif.

Comment choisir un bon VTT électrique (VTTAE) ?

Le cadre : vélo électrique tout terrain, semi-rigide ou tout-suspendu ? 

Cela dépend de votre pratique. Préférez un VTTAE semi-rigide si vous roulez sur des sections roulantes, et le tout-suspendu pour des sections plus engagées où ça va secouer. Si vous recherchez un vélo ultra confort, préférez un VTTAE avec une suspension arrière. 

Une tige de selle téléscoquoi ?

Certains VTTAE haut de gamme sont vendus avec une tige de selle télescopique. Son principe ? Vous actionnez la hauteur via un levier situé sur le guidon. Ce n’est pas forcément utile si vous débutez le VTT en mode randonnée.

Maintenant, quid du débattement de la fourche ? Celui-ci désigne le niveau de flexibilité de la suspension, soit sa capacité à encaisser les obstacles et les chocs. Le débattement influence en cela votre confort à vélo. Il est indiqué en mm (millimètres).

Un débattement élevé est recommandé sur des terrains engagés et très accidentés. Choisissez un VTT électrique avec un débattement compris entre 100 et 140 mm pour une pratique polyvalente sur des terrains relativement peu techniques. Pour de la descente et de l’enduro, privilégiez un débattement plus important de 150 à 180 mm. Comme on n’arrête pas le progrès ni la soif de performance, il n’est plus si rare de croiser des débattements encore plus élevés.

VTTAE Tero Specialized photo produit sur fond bleu
Le VTTAE Tero X a un cadre suspendu // Source : Specialized

Quelle puissance faut-il pour un VTT électrique ?

Le moteur d’un VTT électrique est soit central (au niveau du pédalier), soit situé sur la roue arrière. Un moteur pédalier offre une assistance de pédalage plus naturelle, tandis qu’un moteur roue arrière procure une sensation de propulsion. Sur le marché, les VTTAE tendent à être quasi exclusivement équipés d’un moteur pédalier, jugé plus fiable, plus confortable et plus performant. La position influence enfin l’expérience utilisateur : le moteur à l’arrière peut perturber le centre de gravité. 

Les VTTAE ont tous une puissance nominale de 250 Watts, contrairement aux vélos électriques rapides dits speedbikes ou speed pedelec. Ils n’ont cependant pas le même couple. C’est en effet le couple, exprimé en newton mètre (Nm), qui vient renseigner la puissance mécanique réelle, soit ce que votre VTT a sous le capot : son niveau de performance et sa réactivité face à « l’adversité ». Un terme évocateur pour désigner le dénivelé ! 

Sur un VTTAE, le couple est compris entre 50 et 108 Nm, valeur que l’on retrouve chez les vélos de la marque canadienne Rocky Mountain. Par exemple, sur le VTTAE Turbo Tero de Specialized, le couple va de 50 Nm pour la motorisation Turbo 2.0E et 90 Nm pour le Turbo 2.2. Si vous voulez jouer les bouquetins et rouler sur des terrains où ça grimpe, misez sur un couple de 70/80 Nm minimum. La transmission doit aussi être adaptée pour supporter la puissance. 

La batterie du VTT électrique

Le coup de la panne en pleine pampa avec un VTT qui pèse 25 kilos, vous voulez éviter.

Aussi, voici les caractéristiques à regarder pour comparer les batteries : 

  1. La quantité d’énergie que peut stocker une batterie indiquée en wattheure (Wh). Plus le chiffre est élevé, plus l’autonomie de la batterie est importante. Attention, l’autonomie n’est pas une valeur absolue. Elle varie selon les conditions d’utilisation telles que le dénivelé, le mode de conduite, la pression des pneus, le nombre de barres de céréales que vous avez dans les poches, etc. L’ampère-heure (Ah) et la tension en volt permettent de calculer le nombre de wattheures. À titre indicatif, la batterie PowerTube 500 2e génération de Bosch avec ses 500 Wh est recommandée pour la randonnée et les VTTAE en raison de son autonomie. 
  2. La position de la batterie (sur le cadre, semi ou entièrement intégrée dans le tube inférieur)
  3. La technologie de la batterie 
  4. Le poids de la batterie
  5. La possibilité d’ajouter une batterie supplémentaire (aussi appelée Range Extender, PowerPack ou DualBattery par Bosch)

La transmission et le nombre de vitesses

Bon à savoir : la transmission s’use plus rapidement à cause du moteur. N’oubliez pas d’entretenir votre VTT électrique et de lui offrir un passage annuel ou biannuel chez son vélociste préféré.

Les VTT électriques possèdent des transmissions qui vont de 8 jusqu’à 12 vitesses. Ils possèdent un mono plateau à l’avant et une cassette à l’arrière, qui comporte plus ou moins de pignons. Plus il y a de vitesses, plus vous gagnez en confort et en efficacité de pilotage, et plus vous serez à l’aise, peu importe le pourcentage de dénivelé positif. 

Il existe aussi des transmissions spécifiques VTTAE ; celles-ci ne font pas toujours partie des équipements d’origine.

gros plan sur la transmission XTR Shimano du VTTAE Moustache Bikes Samedi 29 Trail 11
Close-up sur le dérailleur Shimano XTR 1×12 vitesses et la cassette 10-51 du VTTAE Samedi 29 Trail 11 – Smart System // Source : Moustache Bikes

Les freins

Les VTTAE sont équipés de freins à disque car ils offrent une meilleure puissance de freinage. Comme pour d’autres périphériques, le choix des freins dépend de la discipline. 

Pour de la descente (DH), il faut des freins plus puissants que pour de la randonnée, sur des terrains qui ne présentent pas ou peu de dénivelé. La taille des disques et le nombre de pistons (de 2 à 4) varient donc selon le type de VTT électrique et sa discipline de cœur.

Rappel : n’oubliez pas de roder vos plaquettes après l’achat de votre VTTAE. Le rodage améliore en effet les performances de freinage. Choisissez un terrain plat, hors circulation de préférence. Freinez une vingtaine de fois fortement en roulant à allure faible pour ralentir. Laissez les freins refroidir entre chaque freinage et répétez l’opération à allure moyenne.

Le poids du VTTAE 

Le poids d’un VTT électrique oscille entre 15 kilos et 28 kilos. La faute à qui ? La batterie, le moteur, le circuit électrique et le matériau. Un VTTAE en carbone sera plus léger, tout comme votre porte-monnaie après son achat. Mais avez-vous besoin d’une extrême légèreté avec un gros moteur ? Pas sûr. L’aluminium offre quant à lui un bon compromis poids/résistance.

La taille des roues

Les VTTAE sont montés en 27.5 pouces ou 29 pouces. Le 26 pouces a quasiment disparu, remplacé par ces deux dimensions. 

  • Le format 27.5 pouces est polyvalent et convient en cela bien à la randonnée VTT et au All Mountain. Il offre confort, réactivité et maniabilité en montée, en descente ou lorsqu’il y a des obstacles à franchir. Le 27.5 pouces est enfin plus léger que son cousin germain.
  • Le 29 pouces a d’autres capacités : il offre stabilité, confort et adhérence, notamment grâce à sa bande de roulement plus large qui promet un bon grip. Le franchissement des obstacles se fait en souplesse et avec plus de facilité ; ce format « adore quand un plan se déroule sans accroc ». Le 29 pouces offre enfin un meilleur rendement que le 27.5 pouces. Comme quoi parfois, la taille, ça compte.

Bien choisir les pneus d’un vélo à assistance électrique tout terrain

Ça se change certes, mais autant partir avec un VTT électrique équipé de pneus de bonne qualité. Regardez si les pneus d’origine sont des modèles spécifiques aux VAE, leur marque et leur profil (crampons plus ou moins prononcés). Ce n’est pas le critère le plus important lors du choix de votre vélo, mais y jeter un coup d’œil ne mange pas de pain !

Bon à savoir : les vélos neufs ou d’occasion vendus en magasin doivent être marqués. Depuis 2021, le marquage des vélos musculaires et VAE est obligatoire pour éviter le recel et identifier un vélo volé. Les magasins travaillent avec des organismes agréés par l’État. Le vélo est enregistré dans le Fichier national unique des cycles identifiés (Fnuci). Si vous avez acheté votre VTT avant cette date, vous pouvez quand même le faire marquer.

Pour finir, le mieux si vous en avez la possibilité reste d’aller essayer votre futur bolide en magasin. Vous profiterez de conseils personnalisés, et repartirez avec LE VTTAE adapté à votre pratique et votre budget. Et puis, c’est aussi le moment d’en apprendre plus sur les autres fonctionnalités et options (connexion via une application mobile, périphériques spéciaux, tiges de selle télescopique, garde-boue, radar de recul, etc.).

Quel est le prix d’un bon VTT électrique ?

On ne va pas vous le cacher, les VTT électriques ont un prix élevé. Comme les spécialistes du vélo électrique, les constructeurs historiques qui ont décliné leurs modèles électriques les positionnent en haut des gammes tarifaires.

VTT électrique Alltricks

  • Chez Alltricks, en choisissant des marques connues pour leurs bons vélos électriques, les prix vont de 2 299 € pour l’entrée de gamme chez Cube à près de 6 000 € pour le haut de gamme de Trek. Toujours chez Alltricks, les prix des VTTAE avec un cadre tout suspendu vont de 4 099 € à plus de 10 000 €.

VTT électrique Decathlon

  • Chez Décathlon, la fameuse gamme Rockrider va de 1 099 € à 2 099 € et la gamme Stilus dépasse les 4 000 €.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.