Un vélo électrique, c’est comme une histoire d’amour : pour durer dans le temps, ça s’entretient. Alors autant prendre les bonnes habitudes dès maintenant : transmission, freins, protections du cadre, révisions… on vous dit tout.

À l’instar de son cousin le vélo musculaire, le vélo électrique (VAE confondu) est équipé de pièces qui s’usent naturellement dans le temps, et cela malgré un entretien régulier. Ensuite, qu’en est-il du système électronique et de la batterie ? Comment prendre soin de son vélo électrique ? Quand effectuer sa révision chez un vélociste ? On vous apprend aujourd’hui à chouchouter votre bolide, pour une histoire qui roule. 

Quels sont les éléments à vérifier pendant la révision d’un vélo électrique ? 

Bon à savoir

La courroie est moins salissante qu’une chaîne. Elle demande aussi moins d’entretien, et a une durée de vie plus longue. 

Un VAE s’entretient comme un vélo classique : les pièces mécaniques sont similaires. Inspectez donc régulièrement l’état de : 

  • la transmission (chaîne ou courroie, pédalier, dérailleur, cassette et pignons), 
  • les freins (câbles, plaquettes, gaines), 
  • les pneus.

Ensuite, il faut également vérifier les pièces spécifiques à un vélo électrique : la batterie, le moteur, les faisceaux et le système électronique. 

Comment faire durer une batterie de vélo électrique ?

  1. Ne stationnez pas votre VAE avec sa batterie en plein cagnard ou sous la neige. Retirez la batterie, et stationnez votre vélo dans un endroit à l’abri. Si besoin, utilisez des housses de protection spéciales vélo électrique ou des caches de connecteurs de batterie.
  2. Si vous n’utilisez pas votre VAE pendant une longue période (plusieurs semaines/mois), retirez également la batterie et stockez-la dans un endroit sec et à une température comprise entre 10 et 20 °C (recommandation du fabricant Bosch, qui équipe une grande partie des VAE).
  3. Ne stockez pas la batterie si elle est complètement vide. Bosch préconise à ce sujet un niveau de charge compris entre 30 et 60 %.  
  4. Adoptez une conduite souple et limitez l’utilisation du mode d’assistance maximale (ou Boost). 
  5. Faites entretenir et vérifier votre VAE chez un vélociste une fois par an au minimum. 
  6. Gonflez à la bonne pression, et privilégiez des pneus spécifiques pour VAE
  7. Ne chargez pas la batterie après chaque utilisation. 
  8. En cas de non-utilisation prolongée, rechargez de temps en temps la batterie pour éviter son endormissement. Il n’y a que la Belle au bois dormant qui supporte « bien » les longues nuits de sommeil !

Quid de l’entretien de l’électronique et du moteur de votre VAE ?

femme qui retire batterie de son vélo
Source : Site Bosch-ebike

Confiez plutôt l’entretien et la révision de l’électronique et de la motorisation de votre VAE à un vélociste. Il possède en effet des outils de diagnostic et des supports pour mettre à jour le logiciel de votre moteur, ou repérer les causes des défaillances techniques (message d’erreur sur la console, etc.).  

Un petit geste facile à faire cependant : débranchez les connectiques visibles au niveau du guidon pour les nettoyer à l’aide d’un spray nettoyant contact. Notre reco irait vers le classique WD-40 Specialist.

Ne débranchez pas tout d’un coup pour éviter de vous mélanger les pinceaux.

Quand faire l’entretien de son vélo électrique ?

Bon à savoir

Lors de l’achat, vous pouvez programmer le rendez-vous de maintenance avec votre vélociste. Celui-ci renseigne dans la console un nombre de kilomètres à rouler. Quand vous franchissez la limite, un message s’affiche sur l’écran (une petite clé chez Bosch), ou vous recevez une notification (Specialized, par exemple). Ça dépend de la marque de votre vélo. La programmation de ces intervalles de révision simplifie grandement les choses. En général, la limite est fixée à 1 500 / 2 000 kilomètres.  

Prévoyez une révision annuelle chez un vélociste pour qu’il vérifie l’état des pièces d’usure classiques (transmission, freinage, etc.) et électroniques. Si besoin, il peut effectuer la mise à jour du logiciel. Programmez la révision à la rentrée en septembre, avant l’hiver. 

Vous roulez tous les jours et effectuez des trajets plutôt longs ou dans des zones de forte circulation ? Une révision deux fois par an par un professionnel est idéale. 

Une inspection régulière de votre VAE vous permet aussi de prendre rendez-vous rapidement en cas d’anomalie comme des freins mous, un passage de vitesses difficile, un manque de réactivité… 

Comment prendre soin de la transmission de son VAE soi-même ?

  • Brossez la chaîne et la cassette pour retirer les éléments qui ont pu se coincer dedans.
  • Dégraissez à l’aide d’un produit dégraissant. Nous recommandons le De-Greaser de Muc-Off.

  • Séchez bien les pièces avec un chiffon. 
  • Lubrifiez la chaîne en utilisant quelques gouttes d’huile. 

En hiver, inspectez plus régulièrement votre transmission. Avec la pluie, la neige ou le sel de déneigement, elle a tendance à s’encrasser plus vite. 

Comment entretenir les freins de son vélo électrique ?

À moins d’avoir des connaissances solides en mécanique cycle, on vous recommande de prendre rendez-vous chez un vélociste pour entretenir vos freins, et changer les pièces le cas échéant. Lors de la révision annuelle, celui-ci s’occupera de vérifier leur état. Et puis il a déjà tous les outils nécessaires pour chouchouter votre bolide. 

La précaution à prendre pour nettoyer des freins à disque

La quasi-totalité des VAE sont équipés de freins à disque (shame on you, Brompton) car ils sont plus puissants. Ne mettez jamais d’huile ou de lubrifiant sur les plaquettes, au risque de les contaminer et de les rendre inefficaces. Si elles font un bruit anormal, retirez la roue pour voir s’il n’y a pas un petit débris fiché dedans. Si besoin, utilisez un nettoyant spécial disque, comme le Brake Cleaner de Morgan Blue.

Prévoyez après le changement des plaquettes de frein une période de rodage. 

Comment protéger le cadre de son VAE des rayures et petits chocs ?

L’antivol, passage de câble, la violence (ne pesons plus nos mots !) des autres usagers lorsqu’ils garent leur vélo, la circulation, les barrières et poteaux auxquels vous accrochez votre VAE… tout ce petit monde peut rayer et abimer la peinture de votre vélo électrique. Sur les zones stratégiques, positionnez du film adhésif transparent de protection. Vous les trouverez en bandes pré-découpées ou en rouleau. Attention à bien le positionner si votre batterie est intégrée dans le cadre.

Que faut-il faire pour prolonger la durée de vie de ses pneus ?

Il n’y a malheureusement pas de remède miracle pour faire durer les pneus de son VAE.

Quelques bonnes pratiques permettent cependant de les maintenir en bon état : 

  • vérifier régulièrement la pression des pneus, 
  • les gonfler à la bonne pression (elle est indiquée sur leur flanc) grâce à une pompe avec un manomètre, 
  • inspecter leur surface et leur état d’usure, 
  • retirer les petits silex ou objets fichés dans la gomme,
  • réparer rapidement une crevaison et ne pas stocker le vélo avec un pneu à plat pendant trop longtemps. 

Comment nettoyer son vélo électrique dans les règles de l’art ?

Nettoyez votre VAE avec de l’eau savonneuse ou un nettoyant spécial vélo. N’utilisez surtout pas de jet à haute pression. L’eau peut en effet s’infiltrer au niveau de l’emplacement de la batterie. 

Retirez la console et la batterie. Vous pouvez aussi protéger les connexions électroniques. Assurez-vous que votre vélo est parfaitement sec avant de remettre la batterie ou la console. Enfin, pas besoin de le nettoyer toutes les semaines à moins de rouler dans la boue !

Plusieurs fabricants proposent des nettoyants et produits d’entretien écologiques spécifiques pour VAE, ou des bidons rechargeables. De notre côté, on ne peut que vous recommander l’un des kits de Muc-Off spécial VAE.

L’entretien d’un VAE : ce qu’il faut retenir

En somme, un VAE s’entretient relativement de la même manière qu’un vélo musculaire. Une inspection régulière, un passage annuel (ou biannuel) chez le vélociste, un « p’tit coup de polish », et un stockage dans de bonnes conditions, et votre histoire d’amour durera toujours. Enfin, jusqu’au prochain coup de foudre.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.